Archives pour l'étiquette achat de maison

iStock

Votre maison coûtera moins cher

Depuis le 4 octobre dernier, le gouvernement du Québec met davantage d’argent à la disposition des propriétaires et futurs propriétaires qui veulent prendre le virage de l’efficacité énergétique, une tendance qui devient une norme à suivre dans le domaine de la construction résidentielle.

Si vous prenez la peine de consulter le programme Novoclimat 2.0 – Maison du gouvernement du Québec, vous apprendrez que vous êtes peut-être éligible à une aide financière qui pourrait s’élever jusqu’à 4 000$. Continuer la lecture

Laissez-les traîner (ça marche)

Si vous êtes un fidèle du blogue et que vous avez lu le billet Laissez-les traîner, vous devinez que le titre se rapporte aux livres.

Laissez les livres traîner un peu partout dans les différentes pièces, ça marche! Du moins, de mon côté.

La fille de ma conjointe me demande parfois d’emprunter à la bibliothèque des livres sur ce qu’elle aime bien: la construction de maison, la décoration et les romans policiers, mais jamais l’idée ne lui serait venue de me demander l’autobiographie de la légende du hockey Bobby Orr. Et comme vous l’avez lu dans le billet La maison d’enfance de Bobby Orr, elle a noté dans son calepin un tas de conseils à suivre pour améliorer sa propre manière de vivre.

iStockphoto
iStockphoto

Plus tard elle me montrait, parmi les livres éparpillés sur la table de cuisine, le titre Ma maison mode d’emploi dont j’ai parlé dans le billet Le plus beau des cadeaux. Elle était toute contente de l’avoir feuilleté, elle qui achètera sous peu sa première maison. Continuer la lecture

iStockphoto

Les arbres rassurent les enfants

Beaucoup de propriétaires optent pour un quartier où se trouve un parc d’amusement. Ils veulent que leurs enfants aient un endroit où jouer, grimper, s’amuser.

Si le parc est dénué d’appareils de jeux, les enfants peuvent quand même s’amuser. Ils courent sur l’herbe, jouent à la cachette derrière les arbres, font des jeux dans leur tête.

Si le quartier ne contient aucun parc, des avenues vertes offrent au moins un cadre de vie agréable. Arbres, arbustes, gazon par endroits, oiseaux qui chantent.
Bref, le propriétaire à la recherche d’une maison s’arrange toujours pour offrir à sa petite famille un quartier propice au développement des enfants.

Une étude menée par une équipe de chercheurs du Centre de recherche du CHU Ste-Justine, et rapportée par le journaliste Daniel Baril du journal Forum de l’Université de Montréal, nous apprend que les arbres sont davantage qu’un espace de jeu pour les enfants. Ils leur procurent un sentiment de sécurité. Et toute la famille en bénéficie.

Continuer la lecture

Vous rêvez d’habiter Québec?

Vous avez du sang de propriétaire dans les veines et vous rêvez de voir votre famille grandir dans la région de Québec. Mais vous devez patienter car vous ne disposez pas de suffisamment d’argent pour constituer une mise de fonds.

iStockphoto
iStockphoto

L’administration du maire Régis Labeaume vous a fait signe hier. Elle s’engage à vous accorder un prêt sans intérêt pour vous aider à acquérir votre mise de fonds. Le programme s’appelle Accès Famille.

«Les familles sont à la base de la prospérité d’une société et, en ce sens, nous devons les aider à s’enraciner dans notre ville, à leur donner le goût de vivre ici et de contribuer à notre développement collectif», a déclaré le maire Labeaume lors du lancement du programme dans la journée d’hier. Continuer la lecture

Le Grand Montréal peut respirer

Je m’en souviens comme si c’était hier. Et plusieurs d’entre vous s’en souviendront également.

iStockphoto
iStockphoto

Dans les années 80 et 90, plusieurs experts annonçaient un pic pétrolier pour 2015. La demande allait excéder l’offre. La production mondiale ne suffirait plus. Le  prix à la pompe allait grimper de façon spectaculaire. Les déplacements en auto seraient devenus si exorbitants  que le transport en commun était appelé à connaître un essor sans précédent.

Du point de vue de l’immobilier, on voit tout de suite les conséquences. Les prix à la pompe étant trop élevés, beaucoup de nouveaux propriétaires se seraient tournés vers la ville pour l’achat de leur première maison. Les propriétaires déjà installés en banlieue auraient été tentés de quitter la banlieue pour la ville.

Résultat: les prix des propriétés allaient exploser au cœur et en périphérie des grandes villes. En banlieue, vu l’affaiblissement de la demande, c’est l’inverse qui se serait produit.  Montréal et les autres grandes villes étaient donc sur le point d’entrer dans une zone de turbulence. Continuer la lecture