Les gens sont-ils suffisamment informés lorsqu’ils contractent une hypothèque? L’organisme Option Consommateurs et une chercheuse de l’Université de Montréal émettent un doute.

L’organisme de défense des consommateurs et la professeure Marie Annik Grégoire ont mené une étude pour savoir si les gens saisissaient bien toutes les subtilités au moment de souscrire à une hypothèque. L’étude s’intitule : Contrat d’hypothèque immobilière de type parapluie. Les consommateurs sont-ils bien informés? Il semble que non.   [……]

Read more

Sachant que le gouvernement du Québec prépare son prochain budget, l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ) lui demande de reconduire le programme RénoVert qui, semble-t-il, a vraiment contribué à rendre le Québec plus vert.

RénoVert consiste en un crédit d’impôt à l’intention des propriétaires qui veulent entreprendre des travaux de rénovation destinés à diminuer la consommation d’énergie, et à rapprocher leurs propriétés du concept de la maison durable.

L’APCHQ évoque un sondage réalisé en septembre 2017 par la firme Léger. Les conclusions montraient que :[……]

Read more

Poser un carrelage sur un mur est à la fois simple et compliqué. Si vous ne l’avez jamais fait, commencez par carreler une petite surface pour vous faire la main. Exemple : le dosseret dans la cuisine ou dans la salle de bain. Sinon, allez-y gaiement, mais soyez patient![……]

Read more

Plus une maison est écologique, moins elle est toxique. Toute la famille se retrouve en meilleure santé. C’est prouvé scientifiquement. Attardons-nous sur la maison idéale, celle qui éloigne beaucoup de maux physiques et certaines maladies.

[caption id="attachment_16488" align="aligncenter" width="601"]iStock iStock[/caption]

Trop souvent, l’air intérieur est plus pollué que l’air extérieur. Même dans une grande ville comme Montréal. On a déjà calculé plus de 200 COV (composés organiques volatils) dans une seule maison. C’est l’accumulation de petites sources de pollution qui finit par faire des ravages avec les années.[……]

Read more

Des milliers de Québécois vont à New York chaque année. Pour beaucoup, c’est un vrai pèlerinage, presque une histoire d’amour. Vous voulez générer une ambiance typiquement newyorkaise dans l’une de vos pièces? Laissez-nous vous aider.

[caption id="attachment_16420" align="aligncenter" width="590"]iStock iStock[/caption]

[……]

Read more

[caption id="attachment_15904" align="alignleft" width="300"]Enviro-option.com Enviro-option.com[/caption]

Le gouvernement du Québec entend sensibiliser les professionnels du bâtiment à la mérule pleureuse en vue de développer une expertise pour mieux combattre le champignon dévastateur, qui se nourrit du bois et le pousse à se décomposer, ce qui fragilise les structures d’une maison.

Mais les propriétaires ont un devoir à accomplir qui a maintes fois été répété sur ce blogue. Il s’agit d’un exercice de prévention qui relève du gros bon sens. Il faut aérer régulièrement l’intérieur de nos propriétés et évacuer l’humidité excessive le plus vite possible. La moindre infiltration d’eau doit être réparée dans les plus brefs délais. L’air doit circuler, surtout dans des endroits qu’on a tendance à oublier, le sous-sol par exemple.

Récemment, la ministre responsable de la Protection des consommateurs et de l’Habitation, Lise Thériault, a déposé, à l’Assemblée nationale, le rapport du comité interministériel sur la mérule pleureuse, attendu depuis plusieurs mois.

Piloté par la Société d’habitation du Québec (SHQ), le comité avait pour mandat de rassembler de la documentation face aux multiples propriétés contaminées par ce champignon dévastateur. Il devait ensuite formuler des recommandations au gouvernement. Les voici intégrales.
[……]

Read more

Le printemps approche. Beaucoup d’acheteurs vont se mettre à la recherche de la maison convoitée. Les vendeurs, eux, vont tenter de rendre leur propriété la plus séduisante possible. Par où commencer? Par la façade, bien sûr.

Le réflexe de la plupart des vendeurs est de se tourner vers les améliorations à apporter à l’intérieur. Pourtant, le premier contact visuel de l’acheteur se fait par la façade, que ce soit directement ou par le biais d’une photo sur les réseaux sociaux.

La plupart des acheteurs voient la photo de la propriété puis, s’ils sont intéressés, communiquent avec le vendeur ou leur courtier immobilier. Si la façade et l’aménagement paysager ne sont pas conviviaux, l’acheteur risque de passer à la photo suivante, à moins que les photos ne lui montrent un intérieur incroyable. S’il est physiquement face à la maison, il appuiera sur l’accélérateur et passera à la propriété suivante.[……]

Read more