La valeur de l’actif net d’un ménage propriétaire s’élève à 464 000 $, alors que celle d’un ménage locataire se chiffre à seulement 18 000 $.

Cette statistique est avancée par l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ) dans sa démarche visant à sensibiliser les municipalités du Québec à l’importance de l’habitation dans l’économie québécoise.  [……]

Read more

Les orages violents qui secouent le Québec depuis le début de l’été doivent susciter de l’inquiétude chez plusieurs propriétaires. Deux organismes tiennent à les rassurer : le Bureau d’assurance du Canada (BAC) et la Régie du bâtiment du Québec (RBQ).

Le BAC rappelle que la plupart des contrats d’assurance signés par les propriétaires couvrent les dommages provoqués par ce type de catastrophe naturelle. Sinon, il est dans leur intérêt de vérifier au plus vite.

Si le propriétaire devient victime d’un orage violent, la première démarche consiste à communiquer avec l’assureur ou le courtier le plus tôt possible pour mettre en marche le dossier de la réclamation. Plus vite ce sera fait, plus vite l’indemnisation sera effectuée.

Puis, le BAC conseille au propriétaire de s’attaquer aux étapes suivantes :[……]

Read more

Le défi technologique des courtiers immobiliers ne se limite pas à la révolution numérique. Imprimante 3D, robot humanoïde ou robot-conseil et drone sont à leurs portes. L’heure est au changement. Un effort d’adaptation est requis. Et peut-être plus vite que prévu.

[caption id="attachment_15777" align="aligncenter" width="600"]Apis Cor Apis Cor[/caption]

Une entreprise russe a réussi l’inimaginable : construire une maison réelle en moins de 24 heures à partir d’une imprimante 3D. Dimension de la maison: 37 mètres carrés. Elle renferme un couloir, un salon, une salle de bain et une cuisine. La fabrication comprend la finition intérieure et extérieure, l’isolation thermique et la toiture. Durée de vie de la maison : 175 ans. Coût de la fabrication :[……]

Read more

Deux bonnes nouvelles ont marqué le domaine du recyclage depuis le début de l’été. Laval a démarré une collecte spéciale pour les appareils réfrigérants tandis que l’arrivée de nouveaux équipements novateurs vont permettre d’accélérer et d’améliorer le recyclage du verre.

Engagée comme la plupart des villes dans le combat contre le réchauffement climatique accéléré, Ville de Laval a annoncé que les citoyens n’ont qu’à communiquer avec la municipalité en composant 311 afin de se débarrasser de leurs vieux frigos, congélateurs, climatiseurs et autres appareils réfrigérants.[……]

Read more

La climatisation est une alliée du réchauffement climatique puisqu’elle émet des gaz à effet de serre (GES). Pour diminuer son taux d’utilisation, il faut faire réverbérer les rayons du soleil, donc sa chaleur. Les toits noirs absorbent toute la chaleur solaire et la répercutent dans l’habitation. Les toits blancs, eux, la réfléchissent.
Montréal et d’autres villes en Amérique du Nord, engagées dans la lutte contre le réchauffement climatique, font des pieds et des mains pour multiplier les toits blancs sur leurs territoires. [……]

Read more

Le gouvernement du Canada ne cesse d’augmenter la pression sur les fraudes liées aux transactions immobilières partout à travers le pays. L’étau se resserre sur les fraudeurs.

La spéculation immobilière, terrain de prédilection pour les fraudeurs, est particulièrement surveillée par l’Agence du revenu du Canada (ARC) dans les régions de Vancouver et de Toronto. Avec l’augmentation récente d’acheteurs étrangers, la spéculation immobilière risque de se propager à Montréal.[……]

Read more

La migration des acheteurs, des vendeurs et des courtiers immobiliers vers le cyberespace et l’univers numérique est en  cours depuis longtemps, mais elle va s’accélérer dans un avenir très rapproché. Le courtier doit s’y préparer.
C’est la principale conclusion du rapport mondial de la HSBC, intitulé Au-delà de la brique : L’avenir de l’immobilier résidentiel,  issu d’une étude menée auprès de plus de 9 000 personnes dans neuf pays.

Selon le rapport, «le financement des entreprises consacrées aux technologies de rupture applicables à l’immobilier a passé de 221 millions à plus de 2 milliards de dollars US, de 2012 à 2016», ce qui fait dire à Larry Tomei, vice-président à la direction et responsable en chef des services bancaires de détail et gestion de patrimoine, Banque HSBC Canada, que «le secteur immobilier est mûr pour une innovation technologique radicale qui va transformer la façon dont les acheteurs abordent chacune des trois étapes principales du processus d’accès à la propriété : la recherche, le financement et l’achat.»

[……]

Read more