[caption id="attachment_9395" align="alignleft" width="200"]iStockphoto LP iStockphoto LP[/caption]

Aujourd’hui,  jour de l’Halloween, Casarazzi parlera de John Lennon, d’ Amytville, de la maison aux sept pignons et de dix crânes célèbres.

Une équipe de scientifiques a découvert dix crânes humains sous une maison à Jéricho.

Voici une description de ces fameux crânes (les pointillés indiquent que les passages non pertinents ont été écartés):

«Crânes soigneusement enfouis d’une couche d’argile, yeux marqués par des coquillages, les portraits les plus anciens de la terre…..des squelettes dépourvus de tête sous presque toutes les maisons de Jéricho……le fait même que les têtes aient été ensevelies sous le plancher  permet peut-être de conclure à une sorte de culte des ancêtres. ….le niveau artistique, l’idéalisation, la maîtrise étonnante qui s’exprime dans ces crânes à une époque où nous ne supposions même pas l’existence de villes sur la terre sont absolument inconcevables.»

Gardez en tête que Jéricho, avec près de vingt couches de civilisation superposées,  est peut-être la ville la plus ancienne du monde tout en étant la plus basse de toute la terre: 250 mètres sous le niveau de la mer.[……]

Read more

 

[caption id="attachment_9388" align="alignright" width="156"]photo de Verber 31 sur Wikipedia CC photo de Verber 31 sur Wikipedia CC[/caption]

On aura beau mettre le nombre de citrouilles illuminées que l’on veut autour de nos propriétés, sans compter les pierres tombales, les masques d’épouvante, les guirlandes lugubres et les araignée géantes, tout ça sur un fond de musique macabre, rien ne battra le réel.

Même l’auteur à succès Patrick Senécal  ne réussira pas à battre le réel avec ses dix parcours sensoriels, le fameux projet Peur Dépôt, qui connaissent un succès fou au parc Angrignon à Montréal.

Chaque année, un bon nombre de résidences et d’immeubles sont condamnés à travers le monde, ou s’effondrent d’eux-mêmes, car la tragédie vécue à l’intérieur a atteint un niveau d’horreur insupportable.

Voici trois exemples.[……]

Read more

[caption id="attachment_7644" align="alignright" width="300"]iStockphoto LP iStockphoto LP[/caption]

C’était le soir de l’Halloween à Lennoxville,  autrefois une ville, aujourd’hui un arrondissement de Sherbrooke. Mon gars se déguisait pour la première fois de sa vie dans l’espoir de ramasser le maximum de bonbons.

Nous arrivons à la première maison. Je le laisse franchir l’allée jusqu’à la porte. Samuel frappe. La porte s’ouvre. C’est une madame. Elle se penche pour mieux échanger. Samuel se retourne plusieurs fois. Il a l’air crispé. Les bonbons dans le sac, il revient. Le dialogue qui suivit devait ressembler grosse modo au  suivant:
-Puis, cela a bien été?
-Non, répond Samuel.
-Pourquoi?

[……]

Read more

[caption id="attachment_9352" align="alignright" width="300"]iStockphoto iStockphoto[/caption]

Le temps froid venu, quoi de plus agréable que de profiter de l’ambiance créée par un bon feu de foyer. Le joyeux crépitement des flammes, la chaleur qui s’en dégage et l’odeur caractéristique du bois qui brûle s’ajoutent à la beauté relaxante de l’ensemble. Presque tous nos sens sont mis à contribution.

J’ajouterais que le sens de l’effort est aussi de la partie. Il est réellement sollicité lorsque vient le temps de renflouer le brasier. Bien sûr, en bonne pragmatique que je suis, j’avais rempli un mignon petit panier de belles bûches, là, tout près du foyer. Pas besoin de retourner chercher du bois à l’extérieur toute la soirée.[……]

Read more

Fleurs sechees ISTOCKPHOTO decorationJe me rappelle qu’à la naissance de ma sœur, ma mère avait reçu un arrangement de fleurs séchées en cadeau. À cette époque, c’était plus populaire que les fleurs naturelles. Ma mère a conservé ce bouquet pendant de nombreuses années. Je m’en souviens, c’est moi qui l’époussetais!

Quel travail minutieux cela demandait! Il faut dire, qu’avec les années, les fleurs avaient perdu leur éclat et s’effritaient facilement. Il aurait pourtant été facile de retirer les fleurs anciennes ou abimées et de les remplacer par des plus fraîches (mais toujours séchées quand même). Or, il fallait respecter le côté souvenir du bouquet.

Aujourd’hui,  on peut toujours trouver des bouquets de fleurs séchées chez le fleuriste. On les retrouve également dans des arrangements mixtes, en compagnie de fleurs de soie ou autres accessoires décoratifs. De la peinture en aérosol peut également s’appliquer sur vos fleurs afin de les harmoniser davantage à votre décor. Elles peuvent alors prendre un aspect résolument moderne.[……]

Read more

[caption id="attachment_9316" align="alignright" width="189"]Via Capitale Via Capitale[/caption]

Pour un treizième trimestre consécutif, le volume de copropriétés à vendre a bondi sur le marché, soit 21% au cours du troisième trimestre 2013 comparativement au même trimestre en 2012, selon les plus récentes statistiques de Centris.

Par ailleurs, le nombre total de propriétés résidentielles à vendre augmentait également pour un treizième trimestre consécutif, soit une hausse de 11%. Le volume d’unifamiliales a connu une hausse de 8% et celui des plex 6%.

Le nombre de ventes de propriétés résidentielles est resté pratiquement le même, mettant fin à quatre trimestres consécutifs de baisses. Le plex et la copropriété  ont enregistré des hausses respectives de 8 % et de 3 %.  Celui de l’unifamiliale n’a pas bougé.

Toujours à l’échelle provinciale, seules les régions de Montréal (+ 2 %) et de Gatineau (+ 1 %) affichent une hausse au chapitre des transactions résidentielles.[……]

Read more

[caption id="attachment_9339" align="alignleft" width="201"]iStock phhoto iStock phhoto[/caption]

Facile au Québec de repérer les noms propres reliés au vocabulaire de l’habitation et de l’immobilier. Ils sont guère nombreux et s’imposent au premier coup d’œil. Il y a les Grenier, Charpentier, Laporte, des Trois-Maisons, Lamarche, Dubois, Lachaise (j’en ai trouvé un au Québec). À un moment donné, il y a même eu un certain Charles Dutoit.

Peut-être qu’en creusant l’étymologie des noms propres québécois on finirait par tomber sur des mots communs appartenant au monde de l’habitation. Exemple: le nom propre Masson est-il un dérivé du mot «maçon»?

Je feuilletais récemment une brique intitulée: Dictionnaire des noms de famille bretons. Je jette un coup d’œil à la table des matières. L’auteur Albert Deshayes a fait un travail colossal. Analysant l’origine des noms propres de la Bretagne, il a remonté à des domaines aussi divers que la topographie, les animaux et les professions.

Un chapitre s’intitule Des noms liés à l’habitat. Comme beaucoup de Québécois ont des ancêtres bretons, j’ai parcouru le chapitre. [……]

Read more