Vous avez sûrement enmémoire l’histoire terrifiante (le mot est faible) de la maison de Maskinongéqu’on devra brûler en dernier recours. Quand il faut porter un scaphandre oupresque avant d’entrer parce que le bâtiment est devenu toxique, c’est que lamaison est condamnée. La propriétaire n’a pas le droit de sortir quoi que cesoit. Il ne lui reste que son alliance et son sac à main, selon le Journal deMontréal. La cause : l’invasion d’un champignon appelé la mérule pleureuseprovoquée par des infiltrations d’eau à répétition.

Le magazineProtégez-vous consacre plusieurs pages de son édition de janvier 2011 à cespetits monstres qui dorment tranquillement dans le vide du toit, sous un tapisou même dans un coin derrière un meuble : les champignons ou moisissurescausés par un excès d’humidité ou une infiltration d’eau, sournoise la plupartdu temps. [……]

Read more

Trouver des idées originales en matière de décoration est un exercice plaisant. On joue avec les couleurs, on joue avec les formes, on joue avec les concepts. On se lance à la recherche des plus beaux articles décoratifs. La rénovation prend un visage artistique.

Lorsque vient le moment de rénover le plancher, on trouve ça un peu moins emballant. Un plancher, c’est terre à terre. Ça ne sert qu’à y déposer les pieds. Un plancher,c’est strictement pratique.

Reste qu’il faut le faire!

Il faut dire aussi qu’avec les années le revêtement de plancher est devenu une pièce importante dans la décoration d’une pièce.  Nous sommes loin de l’époque du prélart et du tapis.[……]

Read more

Ne manquent que LuckyLuke, son cheval Jolly Jumper et les frères Dalton. Le shérif et les diligencesne sont pas très loin non plus.

Ce n’est pas tout à fait mon style de décoration mais j’en connais qui sauteraient à pieds joints dans une ambiance aussi chaude et pittoresque. Et ils ne fréquentent pas le Festival western de St-Tite, je précise.

Je fais allusion au style «Southwestern ». Vous savez, ces maisons que l’on voit dans lesfilms américains qui se déroulent au Far West! Des maisons comme celles de Santa Fé par exemple!

N’empêche que le style est très convivial : couleurs chaudes comme le jaune, l’orange,l’ocre ou le terra cota, de l’artisanat bon goût, des matériaux chauds comme la pierre et le bois (du pin la plupart du temps).[……]

Read more

Vous vous rappelez dela maison de Maskinongé dont je vous ai parlé récemment? C’était l’histoire de la femme qui n’avait pas mis les pieds chez elle depuis le 23 juin. Personne n’avait le droit d’entrer sans autorisation de toute façon.

Pourquoi? Parce que la belle maison de style canadien vieille de 155 ans était pleine de champignons géants poussant un peu partout. Cette espèce de champignon s’appelle la mérule pleureuse. Celui que vous voyez sur la photo se trouve sous la galerie de bois.Il mesurait sept pieds de long et un pied à sa pleine largeur.

La maison sera finalement brûlée, nous rapporte le Journal de Montréal dans l’édition de samedi dernier. Quand il faut porter un habit jetable, couvrir ses chaussures d’un sac, porter un bonnet et un masque pour mettre les pieds dans une maison en guise de protection parce que le bâtiment est devenu toxique, c’est qu’il est trop tard![……]

Read more

Le projet de loi 131 fait grincer des dents du côté des regroupements de locataires. Récemment, le Regroupement des comités logement et associations de locataires du Québec (RCLALQ) profitait des consultations sur le projet de loi pour le dénoncer haut et fort. Pourquoi? Le projet contourne les problèmes de délais et les dossiers chauds qui affligent les locataires

« Le projet de loi 131 ne s’attaque pas à l’injustice flagrante du système actuel qui privilégie l’accès aux propriétaires aux services du Tribunal (évictions rapides) aux dépens des causes des locataires qui doivent attendre en moyenne 17,3 mois pour obtenir une audience alors que les délais moyens pour les évictions des locataires sont de 40 jours » lit-on dans le communiqué de presse.

Selon Nicole Dionne du Bureau d’animation et information logement de Québec (BAIL), le projet de loi est un leurre car il ne vise que les abus de procédures. «Cela ne concerne qu’une poignée des76 992 requêtes annuelles, à savoir une portion des 1934 dossiers potentiellement abusifs » indique le communiqué.[……]

Read more