[caption id="attachment_8841" align="alignleft" width="190"]iStockphoto iStockphoto[/caption]

Voici les grandes lignes du communiqué de la Société canadienne d’hypothèque et de logement en ce qui a trait à l’installation d’un système de recueillement des eaux de pluie. La première partie a été publiée hier.

-Un système coûte environ 1 $ du litre. Ainsi, les petits systèmes d’une capacité de 2 000 litres coûteront environ 2 000 $.

-La première étape consiste à déterminer la quantité d’eau requise pour les usages prévus, les dimensions de la surface de captage en toiture et la quantité d’eau de pluie que reçoit généralement la région en un an. Sur la base de ces données, un concepteur de systèmes de collecte de l’eau de pluie pourra calculer la quantité d’eau qu’il est possible de recueillir, de façon réaliste, la capacité de la citerne requise et l’utilisation qui sera faite de cette eau.[……]

Read more

[caption id="attachment_8841" align="alignright" width="213"]iStockphoto iStockphoto[/caption]

J’étais journaliste à l’époque et l’homme en face de moi, consultant en gestion municipale, m’expliquait l’ironie de la situation. Voici de mémoire son discours: «Autrefois, les citoyens montaient leurs propres patinoires, les arrosaient, les entretenaient, les déblayaient après les tempêtes. Personne ne se posait de questions. C’était dans le naturel des choses. Tout se faisait bénévolement. Aucune facture n’était chargée aux municipalités. Et les citoyens conservaient leur forme physique. Puis arrive le moment où les municipalités décident de se charger de tout. Les citoyens n’ont plus à se préoccuper de leurs patinoires. Aujourd’hui, certaines municipalités aimeraient bien voir les citoyens reprendre la responsabilité des patinoires du quartier pour diminuer leurs dépenses. Mais arriveront-elles à les convaincre de délaisser leur écran de télé?»

La réflexion de cet homme m’est revenue à la lecture des premières lignes du dernier communiqué de presse de la Société canadienne d’hypothèque et de logement (SCHL): [……]

Read more

J’ai grandi aux alentours du village. Je les ai croisées pendant plus de vingt ans.  À pied, en vélo, en auto. Pour moi, ces douze maisons n’avaient rien d’extraordinaire, sinon qu’elles étaient rouges. Puis, j’ai quitté le village pour aller gagner ma vie.

[caption id="attachment_8827" align="alignright" width="368"]photo de Fralambert sur Wikipedia photo de Fralambert sur Wikipedia[/caption]

À force de revenir, une ou deux fois par année, j’ai fini par les voir d’une manière différente. Plus les années passaient, plus le regard se faisait neuf. J’ai fini par les trouver intéressantes, puis belles, puis exceptionnelles. Récemment, j’ai lu que les douze maisons avaient été classées site patrimonial par le gouvernement du Québec en 2008.

Si vous roulez sur l’autoroute 40 entre Montréal et Québec et que vous cherchez un endroit où vous arrêter un moment pour manger, arrêtez-vous à Yamachiche, petit village à l’ouest de Trois-Rivières. Garez-vous sur le terrain de stationnement de l’église et asseyez-vous dans le parc juste à côté.[……]

Read more

«Il n’en reste pas moins que créer un jardin, puis le faire vivre, n’est pas une simple affaire d’architecte, de paysagiste, de technicien, de botaniste ou d’ingénieur. C’est avant tout l’œuvre d’un artiste.»

[caption id="attachment_8702" align="alignleft" width="255"]iStockphoto iStockphoto[/caption]

Ces mots écrits à l’endos (le bon mot) du livre résument ce à quoi les amateurs de création de jardin doivent s’attendre en lisant l’ouvrage Le juste jardin. De quel jardin s’agit-il? Celui de l’École normale supérieure de Lyon, en France, dont la genèse et la philosophie sont racontées en quelque 250 pages.  [……]

Read more

[caption id="attachment_8813" align="alignright" width="401"]Reveil Cadran Ecran Sonore ISTOCKPHOTO art-de-vivre iStockphoto[/caption]

Saviez-vous que le fait de se concentrer sur un son répétitif est une méthode d’auto hypnose qui aide à s’endormir? Pour moi, ça fonctionne. En croisière, je me laissais bercer par le son des moteurs. Que dire des ronronnements de mon chat! La majorité du temps, je réussis à me rendormir dans la nuit en me concentrant sur la respiration de mon amoureux.

Ma belle-sœur dirait que mon amoureux ne ronfle pas à faire dérouler le papier peint, lui! C’est qu’elle se plaint de mon frère depuis des années. Ils font donc chambre à part. Ils sont des milliers de couples à vivre la même problématique.

J’ai une petite nouvelle pour eux. Il faudra trouver une autre excuse pour faire chambre à part. Il existe un écran sonore qui permet aux conjoints et conjointes de retrouver le sommeil aux côtés des ronfleurs. L’appareil existe depuis une cinquantaine d’années. Pourquoi ne pas l’avoir acheté avant? Ils ne le savaient peut-être pas. Laissons-leur le bénéfice du doute. [……]

Read more

Pourquoi les interrupteurs, dans ces trois villes, sont placés à l’extérieur des salles de bain dans plusieurs maisons et lieux publics? Pour décourager les séances trop longues? Pour pouvoir jouer des tours ou faire peur en fermant les lumières?

[caption id="attachment_8799" align="alignleft" width="237"]Immeuble verre Berin, CAS Immeuble verre Berin, CAS[/caption]

Pourquoi utiliser autant le verre dans les nouveaux édifices à Berlin? Ils n’ont pas peur que leurs panneaux de verre tombent comme ceux de notre Grande Bibliothèque nationale à ses débuts? Ou c’est peut-être de Berlin que la solution est venue pour ne plus qu’ils échouent sur le trottoir. Il faut dire que l’Allemagne détient un brevet pour leur système de sécurité de pattes de fixation du verre.

Pourquoi ce rocher devant la porte du bunker numéro un et non l’autre (voir photo du billet du 27 mai 2013)? Pour attirer l’attention? Pour protéger l’importante collection d’œuvres d’art contemporain à l’intérieur? Ou peut-être que le rocher est une œuvre d’art en soi.[……]

Read more

[caption id="attachment_8781" align="alignright" width="340"]Juridique Loi Copropriete ISTOCKPHOTO immobilier iStockphoto[/caption]

La multiplication des copropriétés   – donc d’administrateurs et de copropriétaires-   a provoqué la naissance de nombreux vides juridiques. Sinon, c’est tout simplement  trop compliqué à gérer. Le commun des mortels déprime parfois devant les difficultés qu’apporte la gestion d’un condo.

L’avocat Yves Papineau nous propose le bouquin Administrateur de condo tout ce qu’il faut savoir. L’homme pratique  en droit immobilier, surtout en droit de la copropriété et en recours hypothécaire. Conférencier au Regroupement des gestionnaires et copropriétaires du Québec, Me Papineau agit régulièrement à titre de président d’assemblée des copropriétaires, de médiateur et d’arbitre en matière de copropriété.[……]

Read more