En dehors des couleurs neutres, le bleu a fait passer le rouge au second rang en Occident. On le voit très bien en décoration. Le bleu est omniprésent de nos jours. Pourtant, le rouge a longtemps été la couleur la plus populaire. Que s’est-il passé?

L’auteur Michel Pastoureau a consacré un livre entier à la couleur rouge. Vers la fin du volume, il exprime très bien la situation actuelle du rouge, une couleur qui s’efface de plus en plus en Occident, surtout dans le domaine de la décoration.[……]

Read more

Dans le billet précédent, nous avions abordé le faible taux de propriété chez les jeunes au Québec. Selon une nouvelle étude, le Canada n’est pas en reste. Beaucoup de jeunes locataires n’arrivent pas à devenir propriétaires.

[caption id="attachment_13655" align="aligncenter" width="600"]iStock iStock[/caption]

Will Dunning, chef économiste chez Professionnels hypothécaires du Canada (PHC), commente: [……]

Read more

Selon une étude du BAC publiée récemment, les jeunes Québécois achètent de moins en moins de voitures. Ce sont les boomers, et ceux qui les ont précédés, qui permettent aux manufacturiers d’autos de multiplier les records de ventes mois après mois. Une situation similaire semble se dessiner dans le marché immobilier.

Une étude de la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ), portant sur le retard du Québec en matière de taux de propriété par rapport au reste du pays, pointe dans la même direction.[……]

Read more

Le marché immobilier va tellement bien que la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) entrevoit un record des ventes non seulement pour 2017, qui tire à sa fin, mais pour l’année 2018 alors que le marché devrait fracasser le plafond de verre, soit un nombre record de 85 000 transactions. Pour 2017, on prévoit 82 600 transactions.

[caption id="attachment_16248" align="aligncenter" width="600"]iStock iStock[/caption]

Explications de Paul Cardinal, directeur du service Analyse du marché de la FCIQ : [……]

Read more

Ce n’est ni le bois, ni la pierre naturelle, même si ces deux matériaux figurent au sommet de la pyramide écologique. Le matériau parfait -ou presque- se trouve sous vos pieds. C’est la terre. Et les maisons en terre crue existent au Québec.

C’est fou quand on y pense! On a consacré un siècle entier et dépensé des milliards pour trouver le matériau parfait destiné à la construction. Or, nous marchions dessus tous les jours. Et il était gratuit.

[caption id="attachment_16181" align="aligncenter" width="601"]iStock iStock[/caption]

A-t-on besoin de dire que la terre est disponible partout, autour de chaque chantier de construction? Aucun transport n’est requis.

La terre est le matériau idéal pour la maison durable. Des constructions en terre ont traversé les siècles sur presque tous les continents. Elles sont toujours debout. La terre est le matériau qui se rapproche le plus de la durabilité éternelle. Et elle est recyclable à volonté. [……]

Read more

Le moment est venu de monter sur l’escabeau pour effectuer des changements au plafond? On se permet de vous éclairer avec quelques conseils généraux.

[caption id="attachment_16180" align="aligncenter" width="602"]iStock iStock[/caption]
  • Il y a une fissure au plafond et elle est profonde? On nettoie la surface, on colmate la fissure avec un enduit, on la couvre avec une bande de voile de verre souple et on applique une couche de peinture.

[……]

Read more

Cela se produit souvent. Un propriétaire heureux de son acquisition finit par désenchanter. La propriété lui déplaît? Au contraire! Le problème, c’est le quartier, les voisins, les services publics. Avant l’achat, le propriétaire avait jugé inutile d’explorer le quartier. Danger!

Tout excité d’avoir trouvé la propriété désirée, on se dépêche à signer de peur de la perdre. De l’autre côté, le vendeur est bien content de vendre, surtout s’il a obtenu le prix qu’il voulait. Sans penser mal, il sera porté à exagérer les avantages. Aller au centre-ville de Montréal? Trente minutes (en réalité c’est le double). La station de métro la plus proche? Dix minutes à pied gros maximum (en autobus oui). Et ainsi de suite.

L’acheteur et le vendeur sont fébriles, ils coupent court, ils se créent des illusions. On veut croire ce qu’on veut croire. C’est normal.[……]

Read more