Archives pour l'étiquette propriétaire

Même si vous avez un revenu modeste, vous pouvez réduire la facture reliée à vos dépenses en énergie. C’est ce que vous offre le programme Éconologis, que vous soyez locataire ou propriétaire. C’est gratuit.

Si vous êtes admissible au programme, vous avez le droit de bénéficier des conseils d’un expert en efficacité énergétique : chauffage, eau chaude, appareils ménagers, éclairage. Dans certains cas, un thermostat électronique sera installé à votre domicile.

Revenu modeste signifie que le total des revenus de tous les occupants du domicile est inférieur au seuil de revenu admissible.

Des précisions s’imposent concernant les conditions d’admissibilité. Lisez attentivement ce qui suit :[……]

Read more

Le propriétaire met en moyenne cinq mois avant de décider s’il vend sa propriété ou non. Le boomer et la génération X, en tout cas. Les milléniaux, eux, sont déjà en train de planifier la vente.

[caption id="attachment_17670" align="alignleft" width="1183"]location maison - Via Capitale iStock[/caption]

Zillow, le leader américain de l’immobilier, a publié une étude intéressante l’an dernier sur le comportement du propriétaire vendeur. Jetons un coup d’oeil aux grandes lignes.[……]

Read more

Devant l’achat d’une propriété, l’émotion prend souvent le dessus. Séduction immédiate, excès d’optimisme, urgence d’acheter. Danger! L’émotion embellit la réalité. Tôt ou tard, le propriétaire écopera. Pour contrôler l’émotion, il faut rester honnête envers soi tout le long du processus d’achat.
L’achat d’une propriété est une affaire d’émotion car le lien qui se forme entre l’acheteur et la propriété relève de la séduction. Il faut lui donner libre cours, bien sûr, mais à l’intérieur d’un cadre financier rigoureux et sans négliger qui nous sommes réellement. Sinon, gare à vous!
La meilleure façon de ne pas devenir le jouet de l’émotion, c’est d’avancer étape par étape en prenant le temps, à chacune d’entre elles, de s’arrêter un moment pour vérifier si nous faisons toujours preuve d’honnêteté envers nous-même.
Allons-y avec deux exemples.

[……]

Read more

La loi fédérale sur le cannabis entrera en vigueur le 17 octobre. Le Canada deviendra le deuxième pays au monde, après l’Uruguay, à légaliser le cannabis à des fins récréatives. Dans le milieu de l’immobilier et de l’habitation, on s’inquiète toujours des conséquences.

[caption id="attachment_17521" align="alignleft" width="1219"]iStockphoto iStockphoto[/caption]

Le propriétaire voulant consommer du cannabis chez lui assumera lui-même les conséquences de son geste. Ce sont surtout les propriétaires d’immeubles locatifs qui doivent faire face à une période d’adaptation. La situation est plus délicate dans un immeuble dans lequel se regroupent des dizaines de locataires partageant un même milieu de vie.

Voici un rappel des différentes déclarations émises au cours des derniers mois dans le milieu de l’immobilier.[……]

Read more

Pour beaucoup de gens, l’incroyable sentiment d’avoir un vrai chez soi qui leur appartient est ce qui les pousse à acquérir une propriété. Le reste est bien secondaire. Ils négligent même le côté investissement. Pourtant, un deuxième effort leur permettrait de gagner beaucoup d’argent, très facilement.

[caption id="attachment_16648" align="aligncenter" width="600"]iStock iStock[/caption]
Les locataires ont hâte d’entrer dans leur première maison, d’y construire leur cocon en décorant et en rénovant, d’y vivre la vie de propriétaire. C’est un plaisir imbattable. Est-ce une raison par contre de lever le nez sur la dimension investissement? D’écarter des calculs de base du revers de la main et de se priver de milliers de dollars?

[……]

Read more

[caption id="attachment_15904" align="alignleft" width="300"]Enviro-option.com Enviro-option.com[/caption]

Le gouvernement du Québec entend sensibiliser les professionnels du bâtiment à la mérule pleureuse en vue de développer une expertise pour mieux combattre le champignon dévastateur, qui se nourrit du bois et le pousse à se décomposer, ce qui fragilise les structures d’une maison.

Mais les propriétaires ont un devoir à accomplir qui a maintes fois été répété sur ce blogue. Il s’agit d’un exercice de prévention qui relève du gros bon sens. Il faut aérer régulièrement l’intérieur de nos propriétés et évacuer l’humidité excessive le plus vite possible. La moindre infiltration d’eau doit être réparée dans les plus brefs délais. L’air doit circuler, surtout dans des endroits qu’on a tendance à oublier, le sous-sol par exemple.

Récemment, la ministre responsable de la Protection des consommateurs et de l’Habitation, Lise Thériault, a déposé, à l’Assemblée nationale, le rapport du comité interministériel sur la mérule pleureuse, attendu depuis plusieurs mois.

Piloté par la Société d’habitation du Québec (SHQ), le comité avait pour mandat de rassembler de la documentation face aux multiples propriétés contaminées par ce champignon dévastateur. Il devait ensuite formuler des recommandations au gouvernement. Les voici intégrales.
[……]

Read more