Archives pour l'étiquette FCIQ

iStock

Courtiers et coachs immobiliers

Deux organismes oeuvrant dans l’immobilier demandent au gouvernement provincial d’établir une distinction claire et précise dans la définition d’un courtier et d’un coach immobilier afin de dissiper toute confusion dans l’esprit du consommateur.

Jeudi dernier, le gouvernement déposait son projet de loi sur l’encadrement du secteur financier visant à mieux protéger le consommateur, ce qui inclue de nombreux changements à la Loi sur le courtage immobilier.

Prenant connaissance du projet, la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ), qui regroupe les 13 000 courtiers immobiliers au Québec, n’a pas tardé à réagir. Continuer la lecture

Il faut un RAP revigoré!

La Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) propose de procéder à une refonte du programme Régime d’accession à la propriété (RAP) afin d’aider les locataires à accéder à leur première propriété.

Le RAP est un programme gouvernemental qui accorde des avantages fiscaux à ceux et celles qui projettent d’acheter leur première propriété. Près de 500 000 ménages québécois auraient bénéficié des vertus du RAP.

iStock
iStock

Or, la FCIQ a constaté que le nombre de retraits au Québec était passé de 38 880 en 2002 à 26 910 en 2015. Le RAP est en chute libre.

Vu la frénésie dans le marché immobilier ces dernières années, il serait faux d’attribuer cette baisse à une forte diminution de transactions, comme l’explique Paul Cardinal, directeur, analyse du marché, à la FCIQ: «Il est normal, lorsque moins de propriétés se vendent au cours d’une même période, que moins de retraits soient effectués dans le cadre du RAP. Or, ce n’est pas ce qui s’est produit, puisque pendant que le nombre de retraits au RAP diminuait de 31 % de 2002 à 2015, le nombre de ventes Centris®augmentait de 9 %1. La baisse de popularité du RAP n’est donc pas attribuable à une diminution d’activité sur le marché immobilier. » Continuer la lecture

Record de ventes au Québec

Les ventes résidentielles ont augmenté de 4% au deuxième trimestre 2017 (avril à juin) comparativement à la même période l’an dernier. Il s’agit d’un record et d’une douzième hausse consécutive trimestrielle.

Force est de constater que l’impact du resserrement au financement hypothécaire imposé par le gouvernement fédéral, que plusieurs observateurs voyaient comme une épée de Damoclès au-dessus de la tête du marché immobilier résidentiel, a été nul, ou presque.

iStock
iStock

Paul Cardinal, directeur du service Analyse du marché de la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ), voit deux lignes de forces qui ont permis au marché d’échapper au resserrement : Continuer la lecture

iStock

Correction immobilière en vue?

Le bruit qu’une correction du marché immobilier est en voie de se préparer au Canada a été maintes fois entendu au cours des dernières semaines. Et les sources du bruit sont très crédibles.

Dans son édition de mai, le magazine Maclean  consacre un reportage étoffé sur l’état du marché immobilier au Canada. Conclusion : le marché est devenu hors de contrôle. Et retourner en arrière est impossible. Une correction majeure se dessine.

Autre son de cloche: Continuer la lecture