Archives pour l'étiquette prêt hypothécaire

Les avantages d’une maison plus petite

Vu la limitation de l’accès au financement hypothécaire, ce qui restreint du même coup l’accès à la propriété, beaucoup de ménages se voient obligés de reporter l’achat de leur propriété. Et pourquoi pas une maison plus petite? Les temps ont changé, vous savez.

Autrefois, habiter une maison de plus petite taille était vu, trop souvent, comme une forme d’échec. La réussite sociale transpirait à travers les dimensions d’une propriété. Grosse cabane, gros train de vie, gros budget. La taille de la maison se situait parfois au-delà des besoins de la famille.

iStock
iStock

Maintenant que la terre entière se regroupe pour lutter contre le réchauffement accéléré du climat, posséder une maison qui correspond exactement à ses besoins est vu comme un geste écoresponsable.

Sauf que, pour beaucoup de ménages, la limitation de l’accès à la propriété leur interdit même d’acquérir une maison qui correspond à leurs besoins. Que faire? On reporte l’achat? Pas nécessairement. Continuer la lecture

iStock

Pétition en faveur de l’accès à la propriété

La frustration face aux règles imposées par le ministre Morneau ne dérougit pas. Cette fois-ci, l’organisme Professionnels hypothécaires du Canada invite les consommateurs à protester auprès du ministre par le biais d’une pétition sur le Web.

L’organisme veut canaliser la déception des Canadiens de la classe moyenne vers les députés fédéraux partout à travers le Canada.

Le PDG Paul Taylor explique: Continuer la lecture

iStock

Conseils pour acheteur en solo

Selon un sondage de la TD, un acheteur sur quatre au Québec le fait en solo. On entend par acheteur celui qui a déjà acheté ou celui qui s’apprête à le faire.

Parmi ces acheteurs solos, neuf sur dix se disent capables d’assumer tous les frais entourant l’achat et l’entretien d’une propriété Ces acheteurs se distinguent des autres par le sérieux qu’ils affichent.

Selon la TD, «sept Québécois célibataires sur dix disent avoir pris en compte les taxes foncières (70 %), l’assurance habitation (76 %) et l’entretien (66 %) avant d’acheter une propriété, et plus de la moitié (52 %) ont pris en considération le coût des services publics. À peine 9 % n’ont pas songé aux coûts associés à la propriété avant de commencer le processus d’achat.»

Les experts financiers de la TD offrent une série de conseils aux acheteurs solos, que nous citons presque intégralement. Continuer la lecture

iStock

Surévaluation : les évaluateurs réagissent

L’écart s’accentue entre la progression des prix des logements et le pouvoir d’achat des Canadiens. Les prix augmentent alors que le revenu disponible personnel et la croissance démographique n’arrivent pas à suivre. Conséquence : la menace d’une surévaluation plane toujours dans la plupart des marchés au Canada.

Par contre, cette surévaluation et la construction excessive qui sévissent dans le marché devraient exercer une pression à la baisse sur la croissance des reventes, dont par ricochet sur les prix, ce qui devrait ralentir le nombre de mises en chantier.

Telle est la conclusion globale de deux rapports rendus publics la semaine dernière par la Société canadienne d’hypothèque et de logement (SCHL) : celui portant sur l’évaluation du marché de l’habitation et celui portant sur les perspectives du marché de l’habitation. Continuer la lecture

iStock

Hypothèque: les règles changent

Les nouvelles règles en matière d’obtention de prêts hypothécaires, annoncées récemment par le ministre des Finances du Canada Bill Morneau, font jaser dans le milieu de l’immobilier.

L’Ordre des évaluateurs agréés du Québec les considèrent comme un excellent moyen de lutter contre la spéculation immobilière et d’assurer une stabilité dans un marché sur lequel planaient des risques de turbulence élevés, sans compter l’avantage de l’équité fiscale.

Dans le communiqué de presse, on peut lire: «L’Ordre désire rappeler ses inquiétudes plusieurs fois exprimées quant aux méthodes de contrôle sur les prêts hypothécaires. Il est, plus que jamais, essentiel de réfléchir à l’ensemble des conditions d’octroi de tels prêts et non seulement au seul critère de solvabilité des emprunteurs, sans égard à la valeur marchande de la propriété. Continuer la lecture