Archives pour l'étiquette Nadine Trintignant

iStockphoto

Souvenir attention danger

«Dans la plupart des maisons, il existe, rangés quelque part dans un grenier ou sur une étagère élevée, des collections des premières chaussures de bébé, un exemplaire de la rédaction primée dans le journal de l’école, le voile de mariée de la grande sœur, des télégrammes de félicitations pour ceci, cela et autre chose encore. La plupart des maisons sont aussi marquées par des cicatrices, souvenirs des blessures infligées par ceux qui y ont vécu ; les impacts encore visibles laissés par la carabine à plomb d’un enfant un peu gauche, le trou dans le tapis devant la cheminée, témoignage d’une fête trop joyeuse… Sur les vitres des fenêtres, on pouvait voir encore les svastikas gravés dans le verre avec une bague en diamant, et pour chaque svastika, une faucille et un marteau soigneusement dessinés. Ma sœur Unity et moi les avions gravés quand nous étions enfants.»

Ces mots sont de l’écrivaine Jessica Mitford puisés dans son autobiographie Rebelles honorables. Ils décrivent à merveille le sentiment que nous nourrissons la plupart d’entre nous face à la maison de notre enfance. Des souvenirs impérissables. Continuer la lecture

Johny Depp allergique aux maisons

La plupart d’entre vous ont passé leur enfance et leur adolescence dans une seule et même maison. Parfois deux. Trois peut-être, mais rarement plus.

D’autres se font joyeusement charrier d’une maison à l’autre. C’est le cas de l’acteur Johny Depp.

iStockphoto
iStockphoto

On savait que l’interprète du capitaine Sparrow dans Le pirate des Caraïbes était né dans l’état du Kentucky, qu’il avait du sang Cherokee dans les veines et qu’il avait connu une adolescence plutôt rock and roll. Pour le reste, fallait lire les biographies.

Nous en avons trouvé deux excellentes: Le monde secret de Johny Depp, écrit par Nigel Goodall (un spécialiste des biographies) et celle de Brian J. Robb intitulée simplement Johny Depp.

Nous avons appris que l’acteur, trimballé d’une maison à l’autre durant son enfance et son adolescence, est devenu allergique aux maisons à un moment donné de son existence.

Goodall écrit: Continuer la lecture