Archives pour l'étiquette Londres

Que le vrai Dark Vador se lève!

Dans quelques semaines, les fans de la série Star Wars auront droit à un nouveau film qui s’annonce depuis des mois. Exemple : mon fils. Il ne tient plus en place. Les billets sont déjà achetés. Une quinzaine de billets pour toute la bande.

Ferrohaus, Zurich. Wikipedia Docmo
Ferrohaus, Zurich. Wikipedia Docmo

En attendant le film, joignons l’immobilier à la science-fiction, histoire de s’amuser un peu.

Si vous êtes un fan de Star Wars, selon vous, quel est celui des deux immeubles en photos qui évoque le plus le personnage de Dark Vador? Continuer la lecture

La rage des chambres à coucher

J’ai toujours trouvé que la chambre à coucher est la pièce la plus excitante à décorer. Il y a tellement de possibilités qu’il est difficile de s’arrêter sur un style. Bien sûr, c’est une question de goût. D’autres préfèrent la cuisine ou la salle de séjour.

Mais si, comme moi, vous avez la chambre à coucher dans la peau, que vous vous étendez sur le lit et que vous voyez votre chambre se métamorphoser au gré de votre imagination, que si c’était possible vous changeriez de déco à chaque année, vous devez ouvrir les pages du bouquin Chambres à coucher autour du monde.

Pour être franc, c’est quasi impossible de décrire avec les mots ces chambres à coucher des quatre coins du monde. Les photos qui accompagnent ce billet se rapprochent à peine de celles du livre. Elles n’en sont que le reflet.

Juste pour vous montrer que je ne bluffe pas, je vais bravement tenter quelques descriptions en abordant que les chambres les plus spectaculaires, celle qui m’ont jeté un flash au visage.

iStockphoto
iStockphoto
iStockphoto
iStockphoto

Il y a ce pavillon en teck à Bangkok qui sert de chambre à coucher, sombre et doté d’antiquités précieuses; cette chambre en Inde où des artistes ont laissé leurs empreintes créant une pièce débordante de couleurs; cette chambre en Australie où la couleur s’épanouit dans l’ombre; cette chambre entièrement ronde en France, lits et portes inclus; cette chambre apaisante d’Afrique du Sud qui rassemble sous un même toit teintes naturelles, chaux, coton et velours; cette chambre urbaine de Londres au design résolument contemporain; cette chambre «blottie dans un écrin d’acajou» à Paris.

Quelles sont les plus intrigantes? Une chambre de Paris où deux étagères de plomb encadrent un lit cadeau que des câbles peuvent déballer en tout temps, une chambre solaire blanche et or, l’incroyable chambre du prophète à Milan, la «très sulfureuse» en Égypte, les lourdes portes de bronze de la chambre à Bombay, la chambre entièrement recouverte de débris de verre et de vaisselle en France. Continuer la lecture

Les huit maisons d’Agatha Christie

iStockphoto
iStockphoto

On dit qu’elle est l’auteur le plus lu dans le monde, tout genre confondu. Donc, nombreux parmi vous doivent être les admirateurs et admiratrices de celle qui a créé les détectives Hercule Poirot et Miss Marple. Savez-vous qu’Agatha Christie nourrissait une passion folle pour les maisons?

À un moment de sa vie, elle était à la tête de huit résidences. Elle achetait des maisons délabrées à Londres, les retapait et les revendait, meubles inclus. Parfois, elle les louait ou les habitait avec son second mari.

Plus d’une fois elle a vu des maisons se construire dans sa tête si elle croisait un site idéal durant ses nombreux voyages.

Enfant, elle s’amusait à «construire des maisons avec des serviettes de bain drapées sur des chaises et des tables pour constituer des résidences dont nous émergions à quatre pattes», écrit-elle dans son autobiographie.

La petite Agatha adorait sa maison de poupée. Elle acheta tant de meubles qu’elle réclama une deuxième maison. Sa mère lui offrit un placard en guise de pièce d’agrandissement. Agatha plaça la première maison sous le placard, ce qui donna une résidence à six étages. Une fois par semaine, les personnages habitant la maison étaient appelés à déménager. Agatha adorait les déménagements.

Elle a vécu en appartement avec son premier mari. Elle a connu les affres de la pénurie de logement et des loyers trop élevés. Elle a passé un temps fou à éplucher les petites annonces dans les journaux.

Elle a connu la vie en banlieue, puis ce fut l’achat de la première maison. Il a fallu magasiner. Une corvée, vous dites? Pas du tout. La recherche d’une maison était l’un de ses passe-temps préférés. Continuer la lecture

La pire crise de logement de l’histoire ? (suite)

19e s. Londres. iStockphoto
19e s. Londres. iStockphoto

Cette ruade sauvage, ce capitalisme tribal provoqua une crise de logement très grave. À Londres, une minorité de familles vivait dans une extrême richesse à l’ouest de la ville pendant que les habitants de l’est, le fameux East End, vivaient dans des taudis sombres et humides, s’entretuaient, mourraient de faim, végétaient dans des conditions hygiéniques atroces. Selon Engels, un million de travailleurs vivaient dans le East End, dont les quartiers de Soho (où se situait jusqu’à tout récemment le bureau de Paul McCartney) et de WhiteChapel (où Jack l’Éventreur a commis ses crimes). Continuer la lecture

Il hypothèque sa maison pour voir un film

George Harrison. Photo : Steve Mathieson (Wikipedia)

On a souvent vu des cinéastes et des producteurs hypothéquer leur propriété pour mettre au monde leur film tant rêvé. Le financement est un problème chronique dans le monde des arts. Mais qu’un musicien le fasse dans le but de voir un film déclaré à risque par un producteur chevronné? Plutôt rare, disons.

Voici l’histoire.

Vous l’avez reconnu? C’est le Beatles George Harrison. Continuer la lecture