Archives pour l'étiquette enfance

iStockphoto

Souvenir attention danger

«Dans la plupart des maisons, il existe, rangés quelque part dans un grenier ou sur une étagère élevée, des collections des premières chaussures de bébé, un exemplaire de la rédaction primée dans le journal de l’école, le voile de mariée de la grande sœur, des télégrammes de félicitations pour ceci, cela et autre chose encore. La plupart des maisons sont aussi marquées par des cicatrices, souvenirs des blessures infligées par ceux qui y ont vécu ; les impacts encore visibles laissés par la carabine à plomb d’un enfant un peu gauche, le trou dans le tapis devant la cheminée, témoignage d’une fête trop joyeuse… Sur les vitres des fenêtres, on pouvait voir encore les svastikas gravés dans le verre avec une bague en diamant, et pour chaque svastika, une faucille et un marteau soigneusement dessinés. Ma sœur Unity et moi les avions gravés quand nous étions enfants.»

Ces mots sont de l’écrivaine Jessica Mitford puisés dans son autobiographie Rebelles honorables. Ils décrivent à merveille le sentiment que nous nourrissons la plupart d’entre nous face à la maison de notre enfance. Des souvenirs impérissables. Continuer la lecture

La maison d’enfance de Depardieu

iStockphoto
iStockphoto

Je me suis dit: Oh ça va décoiffer! C’est ce qui s’est produit. Quand j’ai terminé la lecture, j’étais décoiffé. En fait, je l’étais dès la première page.

Il n’y a pas à dire, Gérard Depardieu ne fait jamais rien comme les autres. Même pas son autobiographie.

La première phrase donne le ton: «Ma grand-mère habitait en bout de piste à Orly, elle était dame pipi à Orly, où je passais mes vacances quand j’étais gamin. Dans les chiottes d’Orly – j’adorais ça: «Départ à destination de Rio de Janeiro…» Putain, ils s’en vont à Rio! Et je courais voir. J’allais aussi regarder ceux qui revenaient : «Arrivée en provenance de…»

Dès le début, il y a cette phrase intrigante: «Ce que j’aimerais, tu vois, c’est avoir une maison avec des odeurs de pin, des épines de pin qui te piquent les pieds quand tu marches dessus.»

Puis, plus loin, il nous raconte la vie dans la maison de son enfance. Continuer la lecture

Souvenirs de la bedaine à l’âge adulte

Vous voulez une idée originale pour la chambre de bébé? Placez maman de côté et dessinez la progression de son ventre tout au long de la grossesse. Une mince bande avec les extrémités effilées suffit. La date ou le nombre de semaines sera inscrit le long de la courbe. Si vous êtes un peu artiste, vous pourriez dessiner tout son profil une première fois, puis juste le ventre les fois subséquentes. Continuer la lecture