Archives pour l'étiquette recyclage

iStock

Rangement: le défi des boomers

Vous devez emménager dans un espace plus restreint. Ce sera une maison moins grande, ou vous passerez d’une unifamiliale à la vie en copropriété.

Avant d’attaquer de front les travaux de rénovation dans le nouveau logement, il vous faut diminuer le stock à déménager, c’est-à-dire conserver l’essentiel, pour des raisons pratiques ou sentimentales, et vous débarrasser du reste. Pas évident, n’est-ce pas?

Vous n’êtes pas seul. Continuer la lecture

iStock

Astuces de rangement pour cuisine

Ma conjointe et moi, passons d’un grand condo à un trois et demi pour un an. Faire le grand ménage dans notre matériel ne sera pas suffisant. Nous sommes donc partis à la recherche d’idées de rangement. Elles foisonnent.

On a décidé de les partager avec vous. Ce n’est qu’un début. Suivez-nous, il y en aura d’autres bientôt.

On débute avec la cuisine. Prenez le temps de consulter tous les liens qui suivent. Il y a sûrement quelque chose pour vous là-dedans. Continuer la lecture

Collecte robotisée à Beaconsfield

Il y a un comportement à adopter quand vient le moment de déposer les déchets ou bac de recyclage au chemin.

iStockphoto
iStockphoto

Par exemple, je refuse obstinément de déposer notre sac d’ordures la veille de la collecte. Je le dépose le matin même. Je ne veux pas qu’un chat, un écureuil ou tout autre animal ne vienne percer le sac durant la nuit.

Le matin de la collecte, en me dirigeant vers mon travail, je vois toujours des sacs éventrés sur le trottoir. Les déchets sont répandus sur le béton, sur l’herbe et parfois dans la rue. Ça fait sale.

Et puis, qui ramasse les dégâts? Nous ou le préposé à la collecte? Ni l’un ni l’autre que je me dis.

Ma conjointe, elle, affiche une attitude exemplaire en matière de recyclage. Elle observe à la lettre les recommandations de l’arrondissement, celui d’Ahuntsic-Cartierville, à Montréal.

Avant de déposer le bac au chemin, elle prend le temps de trier les matières dans le bac. Elle veut sauver de l’ouvrage aux travailleurs de l’usine. Elle veut surtout que tout soit vraiment recyclé et non rejeté. Là-dessus, je suis un peu négligent. Disons que je ne montre pas autant de rigueur que ma conjointe.

Bref, nous avons tous nos propres manies.

À Beaconsfield, ville anglophone dans l’ouest de Montréal, on procède à une innovation majeure en matière de collecte: une collecte robotisée accompagnée d’une tarification incitative. Continuer la lecture

Les merveilles du recyclage

iStockphoto
iStockphoto

Rénovation et récupération, deux mots qui font la paire. L’un va avec l’autre. Surtout si un projet amusant nous permet de joindre l’utile à l’agréable.

On trouve parfois dans les brocantes du matériel ayant déjà servi dans une maison quelconque. La plupart du temps, il est vendu à un prix dérisoire. La difficulté souvent est de trouver la quantité nécessaire pour mener un projet à terme.

Voici une idée qui consiste à recycler des vieilles persiennes de bois en énormes cache-pots ou supports à fleur, destinés à décorer votre extérieur pendant la belle saison. Continuer la lecture

Tapis écolo

Quand j’ai ouvert le livre, j’ai revu les tapis de mes tantes et ceux de mes voisines à la campagne lorsque j’étais enfant. J’avais oublié combien ils étaient riches et colorés.  Effilochés peut-être sur les bords, mais riches et colorés.

iStockphoto
iStockphoto

Il n’y a rien de contemporain là-dedans, mais ces tapis sont toujours populaires chez ceux et celles qui ont un faible pour la déco québécoise d’autrefois, pour un décor vintage ou encore pour le style Country Living qui évoque le cottage anglais.

Et si vous dotés d’un esprit écologique et que la récupération vous tient à cœur, ces tapis trouveront grâce à vos yeux.

Les anglophones les appellent les Rag Rugs. Le  principe consiste à fabriquer des tapis à partir de rebuts de tissus. Comme vous voyez, c’est formidablement écologique. Continuer la lecture