Archives pour l'étiquette rénovations

iStock

Mieux acheter pour mieux revendre

Certains achètent une propriété sans penser qu’ils vont la revendre un jour. La maison leur plaît? C’est suffisant. La dimension investissement est secondaire. D’autres songent au potentiel de la revente de la propriété. Ils veulent maximiser leur achat. Des conseils peut-être?

Énumérer tous les facteurs déterminant l’évolution de la valeur d’une propriété à travers les années serait trop long. Les experts de Via Capitale vous en offrent quelques-uns.

Le quartier dans lequel se trouvera la propriété convoitée est d’une importance capitale pour le potentiel de la revente. Exemple: si le secteur est très dense en termes d’habitations, la valeur ajoutée par les travaux de rénovation que vous effectuerez sera plus grande que dans un secteur moins densément peuplé. Concurrence oblige.

Si le quartier que vous habiterez laisse à désirer, que les conditions économiques sont défavorables, que les services publics sont éloignés, vous aurez beau vous débattre pour augmenter la valeur de votre maison en procédant à toutes sortes de changements, vos efforts vous conduiront dans une impasse. Et vous aurez perdu beaucoup d’argent. Continuer la lecture

iStock

Faire ou ne pas faire inspecter: cas vécus

La tentation est forte d’acheter une propriété sans la faire inspecter de fond en comble. De toute façon, se dit-on, la mise de fonds a gobé tout le budget. Et on connaît quelqu’un qui va le faire gratuitement.  Voici une liste de mauvaises surprises qui vous attendent. Demandez-vous si ce «quelqu’un qui va le faire gratuitement pour vous» possède assez de connaissances pour flairer tous ces vices lors de son inspection.

La liste se fonde sur des cas vécus qui nous ont été rapportés au fil des ans. Continuer la lecture

iStockphoto

Des dollars pour une maison écolo

Ce n’est pas d’hier que la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) aide les propriétaires du pays à réduire le montant de leurs factures en matière de consommation d’énergie, contribuant du même coup à la réduction des gaz à effet de serre et accélérant la venue de l’habitation écologique.

Depuis 2004, la SCHL offre un remboursement de prime partiel aux propriétaires qui ont contracté une hypothèque, assurée par la SCHL, en vue d’acheter ou de faire construire une maison éconergétique, ou encore d’entreprendre des travaux de rénovation destinés à améliorer l’efficacité énergétique de la résidence.

Le taux de remboursement de prime était de 10%. Or, la SCHL annonçait récemment qu’elle portait ce taux à 25% «en fonction du niveau d’efficacité énergétique obtenu», et que les critères d’admissibilité avaient été mis à jour. Continuer la lecture

De l’argent frais pour les rénos

iStock
iStock

Vous vivez en milieu rural? Votre maison réclame des rénovations majeures mais vous n’avez pas les moyens de les démarrer? Ou bien vous avez des amis ou des parents à la campagne qui s’inquiètent devant la détérioration de leurs maisons sans pouvoir y faire quoi que ce soit, faute d’argent?

Le gouvernement Couillard a annoncé hier qu’il met une somme de 15 millions à la disposition des propriétaires-occupants vivant dans les régions du Québec et dont les résidences exigent des rénovations immédiates. Du même coup, il annonçait la poursuite du programme RénoRégion (PRR).

Voici les principales conditions d’admissibilité : Continuer la lecture

Élémentaire, mon cher Watson!

iStock
iStock

Vous avez ciblé les rénovations à réaliser pour obtenir le prix que vous désirez pour votre propriété. Vous avez trouvé un courtier qui vous inspire confiance. L’équipe est donc en place. Vous planterez bientôt l’écriteau «À vendre» sur le terrain.

Bien entendu, vous avez songé à l’essentiel. Sinon, tout ce que vous avez fait jusqu’à maintenant aura été inutile. Se pourrait-il que certains d’entre vous plissent le front en se demandant: «C’est quoi au juste, l’essentiel?»

Quand ma mère rend visite à quelqu’un pour la première fois, elle se fait un devoir de scruter les coins de chaque pièce. Si les coins ont le malheur d’être sales ou négligés, le verdict est terrible: le propriétaire est un malpropre. Les murs ont beau être impeccables, les meubles et tout le reste, le propriétaire est un malpropre. Ou plutôt, il est propre mais en surface seulement. Pas bon signe. Le malheur, c’est que plusieurs personnes ressemblent à ma mère. Elle n’est pas seule. Continuer la lecture