Archives pour l'étiquette lumière

iStock

Des escaliers lumineux

Lampes et appliques murales sont parfaites pour augmenter la luminosité intérieure en vue des saisons sombres que sont l’automne et l’hiver. Mais la plupart d’entre nous ne songent pas aux escaliers lumineux. Le flot de lumière est moindre, d’accord, mais il peut être flamboyant, ce qui est met de la gaieté dans une maison.

iStock
iStock

Il y a l’escalier classique doté de contremarches lumineuses. On le voit souvent descendre vers les sous-sols. Il est plus pratique qu’esthétique. Par contre, si la texture du bois est riche et que la rampe offre un aspect chromé, les reflets lumineux gagnent en éclat. C’est déjà beaucoup plus décoratif.

Là où ça devient extravagant, c’est lorsque la source lumineuse se trouve ailleurs. Vous avez l’escalier éclairé par des bandes lumineuses sur les murs. Le faisceau lumineux est plutôt flamboyant. Continuer la lecture

iStock

Bleu et blanc pour l’hiver

C’est un paradoxe, mais un beau paradoxe. Comment deux couleurs froides, comme le bleu et le blanc, peuvent-elles «réchauffer» l’intérieur de nos maisons et nous permettre de mieux apprécier l’hiver qui approche à pas de loup?

D’abord, le mariage du bleu et du blanc égaie nos intérieurs car il nous rappelle les chaudes îles grecques où on croise ces deux couleurs presque partout au point de devenir un symbole. Nos maisons prennent donc un air de vacances et le quotidien se fait festif.

Ensuite, le bleu évoque la vie au bord de la mer. Et allié au blanc, il fait entrer dans nos maisons ces soirées de chaleur retrouvée, à la petite bougie, dans les demeures de la Scandinavie, région où le mariage du bleu et du blanc est courant. Continuer la lecture

iStock

Faire danser la lumière chez soi

C’est l’heure de jouer avec la lumière pour déjouer les ombres de l’automne. La lumière donne du rythme à un intérieur et défie les saisons froides et sombres en diffusant une joie de vivre grâce à la magie des reflets. Non seulement elle a la capacité de transformer un espace, mais elle améliore aussi le confort psychique.

Ne cherchez pas à recréer un bain de lumière naturel en optant pour un éclairage central suspendu. C’est inutile. De toute façon, la lumière sera trop violente.

Tournez-vous plutôt vers plusieurs sources d’éclairage disséminées un peu partout. Et faites courir les halos de lumière sur tous les murs. Les possibilités de manquent pas : plafonnier et éclairage suspendu au plafond, appliques le long des murs, lampes sur table, lampes au sol, projecteurs encastrés ou pas.

Jouez avec la direction de la source d’éclairage pour créer de la vie. La plupart des luminaires sont orientables aujourd’hui et à intensité réglable. L’éclairage peut être latéral, en plongée ou en contreplongée ou se faire à partir du sol. L’effet désiré est souvent de mettre un objet en valeur: éclairage indirect derrière la tête de lit, éclairage dissimulé derrière un meuble, animation des rayons d’une bibliothèque, éclairage au tournant d’un escalier, projecteur au-dessus d’un couvre-lit esthétique.

iStock
iStock

Au sol, le bon vieux lampadaire (luminaire sur pied) ne se démode pas, mais n’oubliez pas les tubes lumineux, les projecteurs intégrés et même les lampes de table posées sur le sol. Continuer la lecture

iStock

Construire un solarium

Il ne reste qu’un mois à l’été. Un été si merveilleux que vous aimeriez le prolonger en construisant un solarium (ou verrière), histoire de vous offrir davantage de lumière naturelle durant la saison sombre qui s’installera dans un peu moins de trois mois.

Via Capitale vous offre quelques conseils d’ordre général.

  • L’avantage d’un solarium, mise à part le flux de lumière supplémentaire, est qu’on peut y abriter ce que l’on veut: regroupement de plantes, agrandissement de la salle à manger, de la cuisine ou de la salle de séjour, aménagement d’une salle de jeu, d’un bureau de travail ou d’un espace de détente, etc. Continuer la lecture

Atmosphère lounge

Sylvie aimait s’habiller lounge. Elle portait des vêtements colorés sur lesquels se répercutait la lumière ambiante. On aurait dit mille reflets sur une surface de plastique. De plus, elle avait un faible pour les sacs à main en vinyle. Eux aussi brillaient de mille reflets.

Sylvie aimait les bars lounge. Pas seulement pour le décor, mais aussi pour l’ambiance et la musique easy listening comme l’appellent les anglophones. Locataire vu son jeune âge, Sylvie se promettait une pièce lounge dès sa première maison. Le salon, la chambre, la cuisine, la salle de bain, peu importe.

Pour créer une atmosphère lounge, digne de celle d’un bar, elle se doit d’être douce, cool, décontractée. Elle doit donner l’envie de s’allonger, de relaxer, de bavarder.

Il y a le lounge glamour où l’élégance classique prédomine, comme on le voit dans les films des années 40 et 50 avec Humphrey Bogart et Ava Gardner. Piano bar, couleurs sombres, déco de luxe.

Puis, le lounge ludique a fait son apparition dans les années 60. C’est presque de la décoration de science-fiction. Les couleurs sont vives, les formes sont audacieuses, la lumière est omniprésente. Tout est flashy et chic.

Nhow Berlin Lobby FORSTER82 WIKIPEDIA cc Deco. http://en.wikipedia.org/wiki/User:Forster82/Nhow_berlin#mediaviewer/File:NhowBerlin_lobby.jpg
Bureau de la réception de l’Hotel Nhow à Berlin par Forster82 sur Wikipedia cco

Entrer dans une pièce lounge ludique, c’est comme entrer dans un bar laitier de luxe fréquenté par des gens riches et célèbres. Une impression de fraîcheur vous enveloppe. Et tout vous étonne à l’intérieur. Continuer la lecture