Archives pour l'étiquette concours

Le radon tue deux fois

Pour faire prendre conscience aux propriétaires du danger du radon, un gaz qui se faufile dans les maisons à partir du sol, un homme a raconté avoir perdu sa femme et le chien de la famille pour avoir négligé de mesurer la concentration de radon à l’intérieur de sa propriété.

iStock
iStock

Déclaration du mari, Mark Nielsen: «Je regrette que nous n’ayons pas su qu’un risque de cancer du poumon était associé au radon des années plus tôt. Je veux maintenant partager l’histoire de notre famille afin que d’autres personnes puissent passer à l’action maintenant, avant qu’il ne soit trop tard. Mon médecin m’a parlé du radon et quand nous avons testé notre maison. Nous avons découvert que la concentration était au-dessus du seuil recommandé. J’espère maintenant que tout le monde testera sa maison et prendra les mesures nécessaires pour réduire les concentrations de radon au besoin. Le système que nous avons fait installer a réduit les concentrations à 33 Bq/m3, un niveau semblable à ce qu’on observe dans l’air extérieur. » Continuer la lecture

Le sens d’un chez soi

Pour la duchesse de Windsor, le chez soi devait être l’endroit dans lequel elle pouvait accumuler bijoux, pierres précieuses, robes parisiennes, un endroit qui lui permettait de concentrer toutes ses richesses pour ensuite les étaler à la face du monde. Les endroits étaient nombreux car la duchesse et son mari, le duc de Windsor, possédaient plusieurs résidences et châteaux. Continuer la lecture

La grange remporte le gros lot


C’est une grange de Saint-Joseph-de-Kamouraska qui sera sauvée des griffes du temps grâce au concours « Sauvez un bâtiment de chez vous », lancé par Historia.
Dire que je m’attendais à ce que ça soit une maison ancestrale, un vieux magasin général ou un vieil immeuble à bureaux. Etnon, c’est une grange.

Les 427 habitantsde Saint-Joseph-de-Kamouraska ont mené une offensive en règle, semble-t-il,pour décrocher la bourse de 20 000$ et préserver la grange de la dîme comme l’on l’appelle.

Le bâtiment date de1922. Il servait dans l’temps à entreposer une partie des récoltes de la paroisse, offertes en dîme au curé, d’où le nom de la grange.

On dit qu’il nereste plus que quatre bâtiments de ce genre au Québec, d’où j’imagine le coupde cœur de ceux et celles qui ont voté.

SelonHistoria : « Toute la communauté, ordinateurs portables à la main, s’est réunie le vendredi 11décembre en soirée, afin d’enregistrer le plus de votes possible avant lafermeture du concours, mais aussi dans l’espoir de célébrer leur victoireensemble!  L’ensemble de la région du Bas-St-Laurent et même des genshabitant aussi loin que le Japon, Madagascar et Paris ont aussi pris part àl’aventure en sacrifiant quelques minutes de sommeil ou en coupant leur heurede dîner pour enregistrer quelques votes de plus. »

Lacommunauté de Saint-Joseph-de-Kamouraska désirait transformer la grange ensalle de spectacle tout un créant un centre d’interprétation de la dîme. Leprojet deviendra réalité grâce à la bourse Historia pour le patrimoine.

Cinq bâtiments avaient été sélectionnés par un jury parmi plus de 13 000formulaires d’inscription soumis par le public du 11 au 31 octobre Miseà part la grange qui a récolté 617 000 votes, il y avait le MoulinBouchard de Saint-Irénée (417 961 votes) et la Maison John Neilson deSaint-Gabriel-de-Valcartier (162 597 votes) qui ont terminé deuxième ettroisième.

Il faut s’attendreà ce que le concours revienne puisqu’Anne-ClaireLefaivre, directrice des communications à Historia, s’est dite surprise de laréponse provoquée par le concours: « Nous avons senti que le concours asensibilisé beaucoup de personnes à donner un peu de leur temps à lapréservation du patrimoine dans leur communauté. Les Québécois sont sans aucundoute très attachés à leur histoire et aux bâtiments, qui en sont des témoinsimportants! »

L’heureuse gagnante est une maison de Dorval

Voici les cinq maisons finalistes au concours annuel La maison coup de cœur organisé par Héritage Montréal. Le public a finalement opté pour la maison située au 890, chemin du Bord-du-Lac à Dorval,que l’on voit sur la première photo.

« Le territoire montréalais regorge de trésors architecturaux. Ces maisons,comme celle que nous honorons aujourd’hui, sont des témoins de notre passé, de l’histoire de ceux qui ont façonné notre architecture et notre mode de vie. Ces bijoux confèrent à Montréal un visage unique, distinctif que l’on aime découvrir et redécouvrir. Je remercie tous ceux et celles qui s’engagent dans la conservation du patrimoine, les partenaires, notamment Héritage Montréal,les arrondissements et les villes liées », a déclaré Helen Fotopulos du comité exécutif de Montréal en annonçant le choix du public vendredi dernier. Continuer la lecture