Archives pour l'étiquette briques

iStock

Travaux à l’extérieur

Mai est certainement le meilleur temps pour entreprendre des travaux de réno à l’extérieur, histoire de mieux profiter des longues soirées d’été qui approchent. Voici des conseils d’ordre général si vous songez à créer ou à refaire un espace récréatif: patios, terrasses, jardin.

Avant de construire une terrasse, tenez compte de tous les facteurs que cela implique. Et ils sont nombreux. Désirez-vous beaucoup ou peu de soleil? Quel paysage voulez-vous avoir en permanence devant les yeux? Le regard des voisins risque-t-il de vous embêter? Avez-vous l’intention de relier le jardin ou l’espace de jeux de vos enfants à la terrasse? Voulez-vous une terrasse près ou éloignée de la maison?

Briques, pavés de béton et carreaux de terre cuite présentent un avantage pour la composition du patio: ils vous permettent de dégager des espaces pour y planter des végétaux. C’est ce qu’on appelle un patio végétalisé. Non seulement cette alternance entre carrés de verdure et matériau donne un cachet décoratif, mais elle apporte un bain de fraîcheur, si petit soit-il, à votre espace récréatif durant les canicules.

Le bois est un matériau accessible à tout bricoleur. Ou presque. La fabrication d’une allée en bois est relativement facile. Puis, une terrasse en bois permet au bricoleur de la prolonger d’une solive, si besoin il y a, année après année. Continuer la lecture

iStock

Détecter les vices d’une maison (suite)

Nous revenons avec la suite du billet d’hier qui portait sur ce qu’un acheteur doit examiner en visitant une maison s’il a pris la décision de ne pas recourir à un inspecteur professionnel et de faire le travail lui-même.

Attardez-vous à la toiture. Elle est aussi importante que les fondations de la maison. Comme elle est difficile d’accès, en attendant la législation sur l’usage des drones, bombardez le propriétaire de questions. Quel est l’âge de la toiture? Existe-il une garantie, des factures? À quand remonte le dernier entretien majeur?
Continuer la lecture

Les paradis du loft

Souvent créé dans un bâtiment industriel désaffecté, le loft offre un immense espace ouvert à décorer, une seule pièce dont la dimension tourne autour de 500 mètres carrés, avec une hauteur sous plafond jusqu’à trois mètres et plus.

Peu de portes, peu de murs, souvent pas du tout. Une vague de lumière naturelle venant des longues fenêtres verticales le long du mur inonde l’espace central. À ces fenêtres s’ajoutent parfois une façade entièrement vitrée, des puits de lumière ou des fenêtres sur le toit.

iStockphoto
iStockphoto

Partout des colonnes et des poutres de bois ou d’acier, des surfaces de béton, de briques et de métal. Et abandonnés sur les lieux des vestiges qui rappellent le passé du bâtiment : poulies, caisses de bois, plateforme, lavabo géant, rails, conduits de climatisation, table en acier, cheminée surdimensionnée.

Que fait-on dans ce décor peu raffiné? On aménage son petit chez soi pour y vivre.

Les travaux de nettoyage terminés, on passe à l’action. Le plus souvent, les propriétaires conservent les traces de l’ancienne vocation du bâtiment à des fins décoratives. C’est le propre du loft. C’est ce qui le distingue du penthouse.

Si des cloisons sont requises pour une certaine intimité, elles doivent se faire le plus discrètes possible pour ne pas briser la continuité de l’espace et la vague de lumière. Voilà pourquoi les murs entiers se font rares. Ou bien les aires sont regroupées par deux, exemple le salon avec la salle à manger, ou bien on voit apparaître murets, écrans mobiles, panneaux opaques ou translucides.  

Le loft est le paradis de la couleur. Les propriétaires y ont souvent recours pour diviser l’espace par blocs: une couleur dominante par aire, ou bien une couleur dominante au rez-de-chaussée et une deuxième à l’étage, une mezzanine la plupart du temps. Continuer la lecture