Archives pour l'étiquette bardeaux

iStock

Une toiture en bardeaux de bois

Voici une occasion en or de procéder à des rénovations écologiques, surtout si vous aimez le bois et que la toiture de votre maison est en fin de vie. Les Publications du Québec annoncent la parution du premier guide québécois consacré à la toiture en bardeaux de bois. Le titre: Toit. Bois. Bardeau. Guide technique

Écrit par deux experts de la restauration, Patrick Quirion et Mireille Brulotte de l’atelier Bois du Centre de conservation du Québec, l’ouvrage renferme plus de 250 dessins techniques, illustrations détaillées et photographies. Toutes les étapes de la construction de ce type de toiture sont énumérées.

La clientèle visée va du propriétaire à l’architecte en passant par les entrepreneurs et les restaurateurs de maisons anciennes. Continuer la lecture

iStock

L’humidité peut faire mal

Elle est sournoise, rampante et affreusement discrète. Si elle n’est pas repérée à temps, elle peut causer des dommages bien plus grands que vous ne le croyez. Et la facture risque d’être salée.

L’hiver étant derrière nous, l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ) recommande à chacun des propriétaires de procéder à une vérification des lieux pour contrer toute concentration d’humidité qui, par malheur, se montrerait trop ambitieuse et entretiendrait le projet de s’étendre à l’intérieur et autour de votre propriété.

Commençons par le toit, la partie de votre maison qui s’est fait «brasser la cage» durant la ronde de gel et de dégel et sous l’accumulation de neige et de pluie depuis l’été dernier. L’APCHQ vous conseille de vous attarder aux éléments suivants. Continuer la lecture

Bâtiment dans un tronc d’arbre

C’est le chêne le plus connu de la France. Et peut-être le plus vieux. Son âge approximatif: 1200 ans. Là, je devine votre question. C’est quoi le rapport entre un arbre et un blogue sur l’immobilier et l’habitation? C’est que le tronc de ce vieil arbre abrite un bâtiment qui date de trois siècles.

Photo Wikipedia par Le Ghola
Chêne d’Allouville Bellefosse. Photo Wikipedia par Le Ghola

Entre 30 000 et 60 000 personnes passent chaque année jeter un coup d’œil au chêne d’Allouville-Bellefosse, un village situé dans le pays de Caux, en Normandie. Le vieil arbre mesure 18 mètres de haut et sa circonférence (qui varie selon les sources d’informations) dépasserait dix mètres à un mètre du sol.
En 1696, le curé de la paroisse aménage deux espaces superposés dans le tronc de l’arbre qui devait être déjà passablement creux. Celui du bas est lambrissé et doté d’un parquet. C’est la chapelle Notre-Dame-de-la-Paix. Celui du haut se fait appeler la chapelle du calvaire mais il abrite plutôt un lit et une table. L’espace d’un mètre carré sera habité par un ermite, ami du curé. Des bardeaux sont posés tout le long du tronc pour «boucher» l’écorce.

Fait cocasse: Continuer la lecture