Archives pour l'étiquette Bangkok

La rage des chambres à coucher

J’ai toujours trouvé que la chambre à coucher est la pièce la plus excitante à décorer. Il y a tellement de possibilités qu’il est difficile de s’arrêter sur un style. Bien sûr, c’est une question de goût. D’autres préfèrent la cuisine ou la salle de séjour.

Mais si, comme moi, vous avez la chambre à coucher dans la peau, que vous vous étendez sur le lit et que vous voyez votre chambre se métamorphoser au gré de votre imagination, que si c’était possible vous changeriez de déco à chaque année, vous devez ouvrir les pages du bouquin Chambres à coucher autour du monde.

Pour être franc, c’est quasi impossible de décrire avec les mots ces chambres à coucher des quatre coins du monde. Les photos qui accompagnent ce billet se rapprochent à peine de celles du livre. Elles n’en sont que le reflet.

Juste pour vous montrer que je ne bluffe pas, je vais bravement tenter quelques descriptions en abordant que les chambres les plus spectaculaires, celle qui m’ont jeté un flash au visage.

iStockphoto
iStockphoto
iStockphoto
iStockphoto

Il y a ce pavillon en teck à Bangkok qui sert de chambre à coucher, sombre et doté d’antiquités précieuses; cette chambre en Inde où des artistes ont laissé leurs empreintes créant une pièce débordante de couleurs; cette chambre en Australie où la couleur s’épanouit dans l’ombre; cette chambre entièrement ronde en France, lits et portes inclus; cette chambre apaisante d’Afrique du Sud qui rassemble sous un même toit teintes naturelles, chaux, coton et velours; cette chambre urbaine de Londres au design résolument contemporain; cette chambre «blottie dans un écrin d’acajou» à Paris.

Quelles sont les plus intrigantes? Une chambre de Paris où deux étagères de plomb encadrent un lit cadeau que des câbles peuvent déballer en tout temps, une chambre solaire blanche et or, l’incroyable chambre du prophète à Milan, la «très sulfureuse» en Égypte, les lourdes portes de bronze de la chambre à Bombay, la chambre entièrement recouverte de débris de verre et de vaisselle en France. Continuer la lecture

La maison des esprits en Thaïlande

Vous ne pouvez pas les rater si vous allez en Thaïlande un jour. Elles sont partout, à Bangkok comme à la campagne. On dit que les voyageurs sont étonnés de les croiser devant tant d’immeubles: résidences, hôtels, édifices. Pourquoi? Parce que les Thaïlandais croient toujours aux bons et aux mauvais esprits.

Maison Esprits Thailande ISTOCKPHOTO inusite
iStockphoto LP

En construisant une petite maison qu’ils placent à proximité de l’immeuble, les Thaïlandais «purifient» le terrain et s’assurent que les occupants du nouveau bâtiment vivront en paix. En d’autres mots, ils signent un pacte avec les mauvais esprits afin de les garder éloignés.

C’est souvent vers l’astrologue que les Thaïlandais se tournent pour déterminer l’emplacement de la petite maison. D’autres sources d’informations parlent d’un brahmane, un homme habillé tout en blanc,  appelé «phram» en langue thaïe.

La plupart du temps, la petite maison sera placée de façon à ce que les gens doivent lever les yeux pour l’observer. On l’érige près de la porte principale, orientée vers le nord ou, faute de mieux, vers le sud. L’ombre du bâtiment qu’elle protège ne doit jamais la toucher.

La maison des esprits est fabriquée en série, souvent en béton. Sa forme ne doit jamais évoquer quelque chose de négatif. Une maison toute en longueur est à proscrire car elle évoque un cercueil. La forme en T est également rejetée car elle rappelle le vautour en plein vol. Ces petites maisons ressemblent souvent à des temples miniatures. Continuer la lecture