Archives pour l'étiquette plancher

Le style rustique : chaleur et réconfort

Pourquoi, à l’approche du froid et des grands vents, beaucoup s’imaginent emmitouflés dans une couette, près d’une cheminée qui ronronne, dans une vieille maison canadienne au fond de la campagne? Pour la chaleur et la douceur de vivre, bien sûr. Tout cela, grâce au style rustique !

style rustique - tendance décoration
Istock

Autrefois, presque toutes les maisons affichaient un style rustique. Au début des années 1900, de nouveaux matériaux ont conquis les consommateurs: panneau de préfini, béton, vinyle, acier, mélamine, aluminium. Adopter ces matériaux, c’était d’être à la mode. Surtout en milieu urbain. Mais le style rustique a tenu bon.

Continuer la lecture

iStock

Une seule couleur? Pourquoi pas!

Une salle de bain bleue d’un bout à l’autre, une salle à manger entièrement blanche, une chambre à coucher totalement jaune, un coin de détente vert de bord en bord. Cela comprend murs, plancher, plafond, et même l’ameublement et les tissus. Intrigant, non!

Peu importe la couleur choisie, une forte impression se dégage toujours d’une pièce monochrome. On reste bouche bée devant tant d’harmonie. Car il faut le dire : l’harmonie est parfaite. Mais il faut du cran pour le faire. Une pièce monochrome force l’admiration.

iStock
iStock

L’effet est différent d’une couleur à l’autre. Le violet crée à la fois une sensation de lourdeur et d’intimité tandis qu’un blanc massif évoque l’ouverture et fait naitre un sentiment de légèreté.  Continuer la lecture

iStock

L’atmosphère soyeuse du shabby chic

La perfection n’existe pas dans le shabby chic, et c’est ce qui fait son charme. Le meuble usé, mais vivant, vole la vedette au meuble neuf. Et le décor dans lequel il se glisse est léger, joyeux, organique et, disons-le, bohémien. Le shabby chic est doux comme de la soie.

Le cœur du style shabby chic, c’est le meuble patiné. Comme si le bois avait été abîmé par le sel de la mer, ou simplement usé par le temps. Le meuble a l’aspect de celui déniché dans un marché aux puces ou dans une boutique d’antiquités. Le bois perce la peinture usée. Parfois, l’ajout de différentes couches de peinture au fil des ans laisse entrevoir plusieurs couleurs qui se superposent.

iStock
iStock

Le shabby chic devient un style à part entière lorsque murs, plafonds et planchers prennent également un aspect usé, pour ne pas dire négligé. Toute la pièce est patinée par le temps. Rien ne paraît neuf, ou presque, et cela sans tomber dans le côté poussiéreux et fatigué de l’antique ou le côté kitsch ludique du vintage pur. Continuer la lecture

iStock

Poser un parquet flottant

Le parquet flottant est un revêtement qui perd peu en popularité. Et gagne en qualité. Son atout le plus important est qu’il s’accorde avec à peu près tous les décors. Son installation relativement facile y est aussi pour quelque chose. Voici les directives de base.

  • Quelques jours avant la pose, déposez les lames dans la pièce concernée afin de les acclimater.
  • Assurez-vous que le support solide sur lequel s’appuiera le parquet ne renferme aucune trace d’humidité.
  • Il n’est pas nécessaire d’enlever le plancher existant (sauf la moquette) pour appliquer le parquet flottant dans la mesure où toute aspérité a été supprimée afin que la surface soit propre et lisse.
  • Une membrane est nécessaire pour étouffer le son et les vibrations. Elle joue également le rôle d’isolant thermique. Elle peut être en mousse de polyéthylène ou en liège.
  • Lors de la pose, ayez à l’esprit de garder un espace entre le parquet et les murs d’environ 10 millimètres afin de permettre au bois de flotter lorsque l’humidité et les variations de températures l’obligeront à s’étendre. Sinon, les lames vont gondoler.
  • Commencez le long du mur le plus droit et dépourvu d’obstacles, comme la porte par exemple, terminez par le mur où il y aura beaucoup de recoupes. Ainsi, les imperfections se verront moins.
  • Cales de toute sortes, longue règle ou ficelle tendue peuvent vous aider à garder un espace uniforme tout autour de la pièce. Des plinthes ou des quarts-de-rond viendront masquer le joint le long des murs.

Continuer la lecture

iStock

La maison durable aime le liège

Produit végétal, renouvelable, recyclable, imputrescible, revêtement couru pour le sol, isolant parmi les plus efficaces pour les murs, portes, toitures et planchers, tel est le liège. De plus, il est beau et chaleureux. Bref, c’est un matériau béni des dieux.

Débutons par la base. Parce qu’il étouffe le son et qu’il résiste à l’écrasement à cause de son élasticité, le liège est souvent utilisé à titre de couche sous les parquets de bois ou de bois flottant. Un rôle effacé, mais efficace.

iStock
iStock

Loin d’être inesthétique, le liège se retrouve plus souvent qu’à son tour au-dessus du sol, sous forme de dalles, en guise de revêtement. Ses qualités sont nombreuses : souple, efficace contre les vibrations, doux au contact, agréable au regard. Une dizaine de teintes, sinon plus, sont offertes sur le marché. Continuer la lecture