Archives pour l'étiquette mur

Un blanc possessif et sans concession

Tout est blanc. Les plafonds, les murs, les planchers, les meubles, les armoires, même les coussins décoratifs du sofa. Aucune tache de couleur, nulle part. Un blanc infini, un blanc omniprésent, un blanc organique lessivé de toutes couleurs.

Si la résidence est grande, nous aurons l’impression de mettre les pieds dans une cathédrale de neige. Vous savez, ces paysages que l’on croise en forêt l’hiver alors que les arbres croulent sous la neige. Tout est pur, serein, apaisant. Un long silence qui dure.

Cela n’a aucun sens, diront les inconditionnels de la couleur, on ne met pas un intérieur tout en blanc. Une telle option dénote un manque d’imagination, voire une absence totale de goût. De la paresse même. De plus, vivre là-dedans serait impensable. La couleur, c’est la vie. Tuer la couleur, c’est tuer la vie.

Pourtant, certains ont osé. Si vous avez eu l’occasion de visiter plusieurs propriétés le long des côtes américaines, vous avez peut-être remarqué que l’intérieur des résidences situées au bord de la mer est souvent d’un blanc absolu.

Alors, l’aventure vous tente?

[caption id="attachment_9958" align="aligncenter" width="580"]Salon_Blanc_Lumiere_ISTOCKPHOTO_decoration iStockphoto LP[/caption]

[……]

Read more

Plus de calcul moins de travail

[caption id="attachment_9677" align="alignleft" width="180"]iStockphoto iStockphoto[/caption]

Après vous avoir expliqué comment choisir votre panneau de gypse dans notre infolettre de février, il est temps de vous offrir la façon dont les pros se préparent à les installer.

Lors de la réfection d’une cloison, et même lors de l’installation de panneaux de gypse, une bonne planification des travaux nous fait économiser temps, argent et énergie. [……]

Read more

Avant d’abattre un mur

[caption id="attachment_9566" align="alignright" width="360"]iStockphoto iStockphoto[/caption]

Plusieurs d’entre nous rêvent d’agrandir une pièce par le moyen le plus simple: faire disparaître un mur. C’est une idée qui se tient. Par contre, elle exige un examen minutieux de la structure du bâtiment.

Un mur porteur est un mur extérieur destiné à supporter la charpente  -le pignon par exemple-  et la structure des planchers d’un bâtiment. Lorsque le mur se trouve au sein même d’une construction, il est appelé «mur de refend».

Les murs porteur ou de refend sont solidement construits à partir de matériaux résistants. Leur fonction statique les oblige à porter un poids de façon chronique.

Utilisés uniquement pour séparer les pièces, les murs intérieurs sont généralement appelés «cloisons». Pour des raisons évidentes, ils sont construits de façon plus légère que le mur porteur ou de refend.[……]

Read more

Un trou dans le mur, que faire?

Hier, l’auteur d’un commentaire sur notre blogue demandait à Casarazzi comment réparer des trous dans un préfini de façon économe. Comme ma tête foisonnait d’idées, j’ai voulu les partager avec vous.

D’abord, cela dépend principalement de deux facteurs : la taille des trous et leur emplacement.

Pour les petits trous

Il existe un produit bouche-pore, mais vous pouvez aussi créer le vôtre en mélangeant du bran de scie (de la même couleur que le préfini) et de la colle à bois. Dans un cas comme dans l’autre, essuyez le surplus avec une éponge humide immédiatement après la pose. Cela facilitera le sablage lorsque le tout sera sec. Un crayon à finition (comme un crayon de cire) dans les teintes du mur donnera une finition semblable à celle du préfini.

L’autre option est d’en profiter pour rafraîchir l’intérieur. Il suffit de peindre le préfini avec un apprêt bouche-pore avant d’utiliser une peinture de finition.

Pour les gros trous[……]

Read more

Le lambris, ce n’est pas sorcier

[caption id="attachment_8995" align="alignleft" width="383"]Lambris Chambre ISTOCKPHOTO renovation iStockphoto LP[/caption]

L’installation de cimaises, de plinthes larges, de quarts-de-rond et de lambris donne une allure champêtre qui s’harmonise très bien avec l’intérieur d’une vieille maison. Et, contrairement à ce que prétend la croyance populaire, le travail se fait assez aisément.

Plusieurs points doivent par contre être pris en considération afin d’augmenter la qualité de l’installation et améliorer l’aspect final du lambris. Ce faisant, on s’assure que le nouveau décor traversera bien le temps. Cela s’appelle joindre l’utile à l’agréable.

Le lambris étant un matériau vivant, il est primordial de tenir compte du taux d’humidité de la pièce. Le bois prendra de l’expansion ou se rétractera au fil des saisons. Il faut donc doter le lambris récemment acheté d’un taux d’humidité semblable à celui de la pièce qui l’accueillera. Pour y parvenir, on laisse les emballages de lambris traîner dans la pièce pendant quelques jours avant d’entreprendre les travaux.

Assurez-vous de bénéficier d’un fond de clouage adéquat. Si le mur est nouveau, l’installation de fourrures de bois perpendiculaires au lambris s’avère idéale, selon l’orientation désirée évidemment. Si le mur a déjà bénéficié d’un recouvrement, l’utilisation de point de colle est recommandée si l’on veut s’assurer que la pose soit solide. [……]

Read more