Archives pour l'étiquette nature

iStock

Chaud au naturel

Il contribue à la protection de la couche d’ozone. Il est entièrement renouvelable. Durable? La question ne se pose même pas. Des constructions parmi les plus vieilles du monde doivent leur longévité à ce matériau. Et que dire de sa vocation décorative! Le bois nous épate siècle après siècle.

On dit souvent que la nature nous fournit les plus beaux matériaux décoratifs: bois, pierre, bambou, ardoise. Peut-être parce qu’ils sont bruts, authentiques, sans artifices. À l’heure de l’habitation écologique et de la décoration naturelle, ils sont plus populaires que jamais.

iStock
iStock

Avant la vogue écologique, le bois était vu comme un matériau traditionnel qui arrivait à durer dans le temps. Pourquoi? Parce qu’il n’a pas son pareil pour réchauffer une ambiance. Sa seule présence fait revivre les cuisines de nos grands-mères, appelle l’heure du thé ou la rêverie devant les bougies. Pas étonnant que les adeptes de ce que les anglophones appellent le peace home apprécient le bois.

Le bois a la couenne dure. Il a résisté à toutes les révolutions dans la décoration. Le contemporain a même fini par l’adopter. Suffit de tourner les pages des bibles de ce style décoratif pour le constater. Le bois y est omniprésent. Continuer la lecture

iStockphoto

D’autres thèmes décoratifs

Pour vous montrer que les idées ne manquent pas, voici d’autres thèmes en guise de suite au  billet précédent: Un thème décoratif par pièce.

Une atmosphère rappelant l’Amérique latine n’est pas à dédaigner.

Un mélange de culture cubaine, mexicaine et du Sud-Ouest de la Californie. Les couleurs vives sont à privilégier. Le bleu contrastant avec l’orange ou le jaune avec le brun, le rouge se mariant avec l’orange ou l’ocre pour un ton plus uniforme. Pour le reste: meubles en osier ou meubles en bois mais tous des couleurs différentes, vases colorés, papier peint avec fleurs comme motifs, paniers tressés, table et chaises de bois usées, masques au mur, un vieux téléviseur ou un appareil radio des années 60. Bien sûr, l’incontournable hamac et les cactus en guise de plantes. Continuer la lecture