Archives pour l'étiquette inspection

iStock

On rénove quoi?

On rénove pour plus d’espace ou plus de confort. On rénove aussi dans la perspective de vendre sa propriété  rapidement tout en obtenant le prix désiré. Hors de question de rénover à l’aveuglette. Suivez le guide.

  • Il est risqué de courir à plat ventre pour réaliser des travaux majeurs en vue d’une vente rapide. Un gâchis vous attend probablement. Des travaux de quelques centaines ou milliers de dollars feront l’affaire.
  • Revisitez tous les coins et recoins de votre maison et détectez les défectuosités. Vous aurez l’air de quoi si vous négligez de le faire et que le futur acheteur revient accompagné d’un inspecteur en bâtiment? Négliger un tour d’inspection n’est pas la meilleure chose à faire. Et puis, vous aurez beau vendre votre propriété au prix désiré, si le futur propriétaire vous traîne devant les tribunaux pour vices cachés, non seulement vous risquez de voir votre profit fondre au soleil, mais votre qualité de vie en souffrira.
  • Faites face à votre maison et mettez-vous à la place de l’acheteur. La façade est-elle attrayante? La porte d’entrée est-elle impeccable? Une façade négligée signifie propriétaire négligent dans la tête du futur acheteur.
  • Faites le tour de votre propriété à l’extérieur et essayez d’imaginer ce qui risque de déplaire et tentez d’y remédier. Exemple : vous habitez dans un quartier bruyant à cause de la circulation. Informez-vous du coût de l’érection d’un mur végétal ou en matière solide afin d’atténuer le bruit.

Continuer la lecture

iStock

Vendre sa maison rapidement

Ne pas attendre de faire le tour des quatre saisons pour vendre sa propriété et, de surcroît, décrocher le prix désiré. C’est le rêve de tout propriétaire qui veut vendre sa maison. Comment y parvenir? Voici un aperçu.

  • Le prix demandé doit être raisonnable dès le départ. L’exagérer dans l’espoir de faire un gros profit est la pire chose à faire. Tous les professionnels vous le diront: une propriété qui tarde à se vendre fait peur aux acheteurs. Ils finissent par se détourner.
  • Un truc classique pour fixer le prix consiste à obtenir celui des maisons environnantes si jamais elles appartiennent à la même catégorie que la vôtre. Cette manière de procéder comporte des limites. Les maisons de la rue ont beau se ressembler, vous n’avez aucune idée de leur historique, de leur état général à l’intérieur comme à l’extérieur, des travaux de rénovation apportés au cours des années.
  • L’évaluation municipale donne aussi un reflet du prix à demander, mais elle a aussi ses limites.
  • Évitez de vous fier à votre seul jugement pour fixer le prix. Et si la maison valait davantage que vous ne le pensiez? À l’autre extrême, soyez réaliste. Votre maison n’est pas un château.
  • Le courtier immobilier est hautement qualifié pour déterminer le prix de vente pour des raisons évidentes. Par contre, l’avantage de faire affaire avec un évaluateur agréé est que vous vous retrouvez avec un rapport qui deviendra un atout dans votre stratégie de négociation avec le futur acheteur.
iStock
iStock
  • Une fois que vous aurez fixé le prix demandé, déterminez le prix minimum au bas duquel vous refuserez de descendre.  Le courtier immobilier vous aidera dans cette démarche. Continuer la lecture
iStock

Comment négocier l’achat d’une propriété


« Il n’y a jamais qu’un seul prix. À chaque propriété sont associés un prix plancher et un prix plafond », résume Patrick Juanéda, président de la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ). D’un côté, le vendeur souhaite conclure une transaction en recevant le montant le plus près du prix plafond. De l’autre, l’acheteur désire débourser une somme se rapprochant du prix plancher. Deux solitudes inconciliables? Pas du tout. Il est tout à fait possible de trouver un terrain d’entente, et c’est ce que devrait faire une bonne négociation.

Cerner la bonne affaire

« Le prix est toujours négociable, dit M. Juanéda. On chiffre la marge de réduction moyenne entre 2 à 3 %. »

L’expert en immobilier insiste néanmoins sur le caractère unique de chaque situation : « Si une propriété est affichée au “bon prix” (près du prix plancher) et qu’elle est localisée dans un marché actif (celui des maisons unifamiliales autour de 300 000 $, par exemple), même une surenchère n’est pas impossible. Est-ce qu’on voudra perdre notre chance pour quelques milliers de dollars? »

Inversement, une propriété sur le marché depuis plus de six mois et autour de laquelle l’activité a été faible permettra une plus grande marge de manœuvre.

Identifier ces divers scénarios est donc la base de toute négociation. Un courtier immobilier qualifié a l’expérience et l’instinct pour guider un acheteur. Autrement, il faut avoir navigué dans les fiches de propriétés à vendre du secteur et en avoir visité plusieurs pour développer son flair. Continuer la lecture

Détectez les vices d’un condo

La popularité du condo ne faiblit pas. La frénésie persiste. Il faut construire rapidement pour répondre à la demande. Attention, danger!

iStock
iStock

On ne le répète jamais assez. Lorsque vient le temps d’acheter une maison, il est préférable de la faire inspecter de fond en comble. S’il s’agit d’une copropriété, on dirait que le réflexe est moins prompt. Pourtant, nous avons maintes fois lu et entendu que des nouveaux propriétaires de condos ont eu de bien mauvaises surprises dans les mois ou les années suivant l’achat. Continuer la lecture

iStock

5 bonnes raisons de faire l’inspection d’un immeuble avant achat

Si on compare le coût d’une inspection en fonction de l’investissement que représente l’achat d’une maison, on se rend compte que ce n’est pas grand-chose. Mais trop souvent, on oublie cette étape.

« On fait faire l’inspection d’une voiture d’occasion par un mécanicien avant de signer… pourquoi ne s’en donnerait-on pas la peine avant l’une des dépenses les plus importantes de notre vie? » se demande Jean-Claude Fillion, architecte spécialisé en inspection préachat.

« Il s’agit après tout de savoir ce qu’il en est réellement avant d’acheter », résume-t-il.

Si l’argument d’avoir toutes les cartes en main pour prendre une décision éclairée ne suffit pas, voici cinq autres bonnes raisons de faire l’inspection d’un immeuble avant de conclure une transaction. Continuer la lecture