Archives pour l'étiquette eau

Mérule pleureuse : des experts seront formés

Enviro-option.com
Enviro-option.com

Le gouvernement du Québec entend sensibiliser les professionnels du bâtiment à la mérule pleureuse en vue de développer une expertise pour mieux combattre le champignon dévastateur, qui se nourrit du bois et le pousse à se décomposer, ce qui fragilise les structures d’une maison.

Mais les propriétaires ont un devoir à accomplir qui a maintes fois été répété sur ce blogue. Il s’agit d’un exercice de prévention qui relève du gros bon sens. Il faut aérer régulièrement l’intérieur de nos propriétés et évacuer l’humidité excessive le plus vite possible. La moindre infiltration d’eau doit être réparée dans les plus brefs délais. L’air doit circuler, surtout dans des endroits qu’on a tendance à oublier, le sous-sol par exemple.

Récemment, la ministre responsable de la Protection des consommateurs et de l’Habitation, Lise Thériault, a déposé, à l’Assemblée nationale, le rapport du comité interministériel sur la mérule pleureuse, attendu depuis plusieurs mois.

Piloté par la Société d’habitation du Québec (SHQ), le comité avait pour mandat de rassembler de la documentation face aux multiples propriétés contaminées par ce champignon dévastateur. Il devait ensuite formuler des recommandations au gouvernement. Les voici intégrales.
Continuer la lecture

iStock

L’humidité peut faire mal

Elle est sournoise, rampante et affreusement discrète. Si elle n’est pas repérée à temps, elle peut causer des dommages bien plus grands que vous ne le croyez. Et la facture risque d’être salée.

L’hiver étant derrière nous, l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ) recommande à chacun des propriétaires de procéder à une vérification des lieux pour contrer toute concentration d’humidité qui, par malheur, se montrerait trop ambitieuse et entretiendrait le projet de s’étendre à l’intérieur et autour de votre propriété.

Commençons par le toit, la partie de votre maison qui s’est fait «brasser la cage» durant la ronde de gel et de dégel et sous l’accumulation de neige et de pluie depuis l’été dernier. L’APCHQ vous conseille de vous attarder aux éléments suivants. Continuer la lecture

iStockphoto

Locataires, réveillez-vous!

iStockphoto
iStockphoto

Je le confesse: durant des années je n’ai pas eu recours à des assurances car je croyais que, comme locataire, c’était le propriétaire qui assumait tout. Un raisonnement qui remonte au temps où j’étais étudiant.

Chambreur, je ne possédais pratiquement rien. Je n’avais donc rien à assurer, je me disais. Pourquoi m’assurer?

Jusqu’au jour où un proche a sonné la cloche. J’ai alors compris que je l’avais échappé belle. Lorsque j’entends quelqu’un raconter un dégât d’eau et qu’il a dû payer les frais parce qu’il n’était pas assuré, je frissonne.

Le Bureau d’assurance du Canada (BAC), par la voix de son directeur des communications et des affaires publiques, Pierre Babinsky, vient tourner le fer dans la plaie. Continuer la lecture

Quand l’extérieur et l’intérieur se confondent

La maison des Hobbits a frappé l’imaginaire car elle se laisse agripper par la nature: l’herbe sur le toit, le bois de la porte, les pierres, la boue séchée, les brindilles et autres matériaux.

Des artisans ont reproduit la maison des Hobbits qui, d’une certaine manière, existait depuis longtemps car on soupçonne l’auteur J.R.R. Tolkien de s’être largement inspiré de la maison des Vikings dont les prototypes les mieux conservés se trouvent en Islande.

Dans l’univers décoratif, des designers ont, plus ou moins consciemment, poussé plus loin le concept de la maison des Hobbits. Comme s’ils invitaient la nature à pénétrer à l’intérieur pour créer un nouveau style de décoration.

Wikipedia à l’article Maison organique montre l’image d’un intérieur qui fait sourire. Le contour de la fenêtre étonne. On voit que la place de l’angulaire est minime. Tout est en courbes, le carré étant peu présent dans la nature. Si vous allez lire l’article, vous observerez également de  nombreux exemples de l’extérieur d’une maison organique.

Wikimedia commons, Creative Commons Attribution-Share Alike : Archi0780
Wikimedia commons, Creative Commons Attribution-Share Alike : Archi0780

L’obstacle majeur : il est plus difficile de procéder à l’aménagement intérieur car il faut songer à l’emplacement des meubles.

Reste que la décoration organique est appelée à s’étendre. Faisons maintenant un survol des premiers pas de ce style innovateur. Continuer la lecture

Avis aux propriétaires concernant l’eau

iStockphoto
iStockphoto

Ma conjointe se soucie de la consommation de l’eau. Quand elle se douche, l’eau arrose la baignoire durant une minute. Gros maximum. Elle prend soin de se savonner –sans eau- avant de démarrer l’eau.

En l’absence d’un lave-vaisselle autrefois, elle nettoyait les plats, verres, casseroles et ustensiles dans deux pouces d’eau.  Parce que je n’y suis jamais arrivé, je lui lève mon chapeau.

Le comportement de ma conjointe doit être exemplaire aux yeux de la Société canadienne d’hypothèque et de logement (SCHL) qui vient de rafraîchir la mémoire des propriétaires canadiens sur l’importance de protéger une ressource aussi précieuse que l’eau.

Voici les conseils livrés par la SCHL si jamais vous projetez de recourir à une source autre que l’eau «municipale»: Continuer la lecture