Archives pour l'étiquette Desjardins

Finance_Desjardins_Thinkstock_823939634

3 astuces pour gagner de l’espace sans tout rénover

Nous vivons tous un moment où nous manquons de rangement lorsque nous ne sommes pas carrément envahis par les meubles et les articles décoratifs. Avant de vous lancer dans de grandes rénovations, pourquoi ne pas d’abord redéfinir votre espace de vie?

  1. Créer l’illusion

Pour agrandir virtuellement une pièce, rien de tel qu’un miroir placé stratégiquement de manière à donner une perspective de profondeur. Pour éviter d’alourdir la décoration, remplacez un élément déjà en place par un miroir. Si vous n’en avez pas, visitez les marchés aux puces ou les ventes-débarras pour dénicher une aubaine.

Le choix d’une couleur pâle pour les murs et le plafond contribue également à donner une impression de grandeur tout en augmentant la luminosité. Dégagez les fenêtres, laissez-les respirer, elles vous retourneront la pareille. Continuer la lecture

iStock

Déménagement : les dépenses déductibles d’impôt

DESJARDINS VOUS CONSEILLE

Nouveaux défis à l’horizon? Si vous déménagez pour occuper un nouvel emploi, exploiter une entreprise ou étudier au niveau postsecondaire, vous pourrez déduire certaines dépenses de votre revenu.

L’Agence du revenu du Canada et Revenu Québec appliquent les mêmes règles.

Votre nouvelle résidence doit vous rapprocher d’au moins 40 km de votre lieu de travail ou d’études pour que les déductions soient admissibles.

Les frais déductibles

  • Embauche de déménageurs.
  • Location de camion ou de remorque.
  • Entreposage de vos biens.
  • Frais pour vous loger ou vous nourrir et pour nourrir votre famille pendant le trajet vers votre nouveau lieu de résidence.
  • Frais liés à la vente de votre maison ou à la résiliation de votre bail.
  • Frais de maintien de l’ancienne résidence laissée vacante (5 000 $ maximum), dans la mesure où vous avez fait des efforts raisonnables pour la vendre.

Continuer la lecture

iStock

Achat de maison : bons et moins bons coups

DESJARDINS VOUS CONSEILLE

En plus de faire appel à un courtier immobilier pour l’achat de votre maison, voici d’autres pratiques recommandées par des propriétaires.

Les bons coups :

  1. Penser au futur

Choisir l’emplacement de sa propriété en considérant ses besoins, ses habitudes de vie ainsi que ses ressources financières est primordial, puisque, après plusieurs années, quoi de mieux que de toujours se sentir bien chez soi ? Continuer la lecture

Rembourser l’hypothèque ou cotiser au REER?

Il est bon d’établir un équilibre entre le remboursement du prêt hypothécaire et l’investissement dans le REER. Voici pourquoi.

Dans un monde idéal, rembourser entièrement son prêt hypothécaire avant de cotiser à un REER serait une approche avantageuse. Cela demanderait, bien sûr, une discipline de fer.

En effet, après le dernier remboursement de votre prêt hypothécaire, il faudrait mettre de côté le même montant par mois pour investir dans votre retraite. Pas évident!

Shutterstock (Desjardins)
Shutterstock (Desjardins)

Une autre stratégie consiste à cotiser de façon importante à son REER avant d’acheter une maison. Encore une fois, cela a des conséquences. Acheter une résidence, c’est une décision qui dépasse l’aspect financier; c’est un choix de vie que vous ne voulez peut-être pas trop retarder. Cela dit, le REER auquel on a contribué tôt peut permettre d’être propriétaire plus rapidement avec l’aide du Régime d’accession à la propriété (RAP).

C’est pourquoi, la plupart du temps, il est bon d’établir un équilibre entre le remboursement du prêt hypothécaire et l’investissement dans le REER. Et ce, même si les taux de rendement sur les REER sont plus bas que les taux de l’emprunt hypothécaire. Continuer la lecture

iStockphoto

Protégez-vous contre la fraude hypothécaire

Un matin comme les autres, alors que vous n’attendiez personne, quelqu’un frappe à votre porte. C’est un huissier qui vous remet un avis de reprise de finance de la part d’une institution financière pour défaut de paiement de votre prêt hypothécaire. Vous avez pourtant terminé de payer votre maison il y a quelques années déjà. Vous croyez qu’il y a erreur sur la personne? Et bien non. Il s’agit plutôt d’un vol de titre.

Le vol de titre est une forme de fraude hypothécaire rare, mais en hausse depuis quelques années. L’arnaque débute par le vol de votre identité. Les fraudeurs fabriquent de faux documents afin de s’approprier le titre de votre propriété pour ensuite contracter une nouvelle hypothèque sur votre maison ou la revendre et, dans tous les cas, s’enfuir avec l’argent. Continuer la lecture