Archives pour l'étiquette couleur

iStock

Le bonheur est bleu

Le bleu serait la couleur de la sérénité. Ses admirateurs le défendent avec ardeur. Aucune comparaison ne tient à leurs yeux. Le jaune? Trop délavant, manque de punch. Le blanc? Nul dans le sens de néant, aucun relief. Le vert? On se croirait malade ou déprimé. Et puis, disent-ils, quoi de plus pur et de plus beau qu’un ciel de mai.

Le bleu est pour eux la couleur de l’amour, mais un amour serein. Le rouge? Trop intense, trop agressif, trop envahissant. Le bleu, lui, est un long bonheur tranquille. Il serait d’ailleurs la couleur la plus répandue dans les maisons québécoises, titre que le blanc doit certainement lui ravir à l’occasion.

iStock
iStock

Cette année encore, le bleu frappe fort. On voit sa teinte acqua vintage partout: grandes surfaces, mobilier, tapis, literie, rideaux, vaisselle, napperon, coussin, boîte de rangement, étagère. C’est un bleu cendré qui reflète la douceur. Nous l’avons vu couvrir à la fois le sol et les murs, les portes et les cadres des fenêtres. Tout était d’un bleu vaporeux d’un bout à l’autre. Continuer la lecture

iStock

Séduire avant de vendre

Entre les travaux de rénovation et les travaux ménagers, une troisième avenue s’impose à vous dans la mise en valeur de votre propriété. Elle ne nécessite aucun investissement majeur, juste quelques dollars.

Il s’agit de ce que les anglophones appellent le Home Staging . Un tas de bouquins ont été écrits sur le sujet. La formule a même été vivement critiquée par certains qui y voyaient une tactique du propriétaire pour tromper le futur acheteur.

Or, le Home Staging ne consiste pas à construire une façade pour masquer des irrégularités ou des défauts, mais bien de mettre en valeur quelque chose qui existe déjà.

Le meilleur exemple est l’auto. Laver son auto et la faire briller avant de la vendre n’est pas tromper l’acheteur, c’est de la mettre en valeur. Comme nous avons déjà écrit, effacer les kilomètres au tableau de bord, ça c’est criminel!

Au-delà de la légendaire odeur de tarte aux pommes pour séduire les narines de l’éventuel acheteur dès son entrée, il existe des gestes simples et peu coûteux pour améliorer l’aspect de votre maison et multiplier vos chances d’obtenir le meilleur prix possible.

Les exemples de Home Staging fourmillent. En voici quelques-uns: Continuer la lecture

iStock

Les tendances déco en 2016

Vous faites partie de ceux et celles qui aiment se brancher sur les tendances en cours? J’ai fait un tour d’horizon pour vous parmi les décorateurs professionnels.

La chroniqueuse Chantal Lapointe de chez Casa dévoilait ses prévisions dans le Journal 24h, édition du 14 janvier. Elle compte cinq tendances dont je ne vous rapporte que l’essentiel: Continuer la lecture

iStock

Le luxe royal du violet

Un rouge violet, un bleu violet, un coucher de soleil tirant sur le violet, le violet des montagnes à l’horizon, le teint violet à cause d’un froid intense, tous ces exemples évoquent quelque chose de sombre et de froid. Et pourtant, existe-t-il en décoration une couleur plus riche et plus somptueuse que le violet?

Issu d’un mélange de bleu et de rouge, le violet est sans contredit la couleur du luxe par excellence. Toute pièce affichant un violet omniprésent acquiert de l’éclat, pour ne pas dire de la splendeur. Seul le pourpre peut rivaliser en termes de faste royal.

Avez-vous déjà entrevu un capitonné violet, que ce soit un meuble ou un mur? C’est luxueux, imposant, presque royal. Dans une chambre à coucher dotée d’un lit baldaquin et de chandeliers, tout tissu de couleur violet, c’est encore mieux.

Combiné au noir, le violet donne une richesse insoupçonnée à condition qu’une rivière de lumière naturelle s’autorise à entrer dans la pièce. Sinon, de multiples projecteurs encastrés diffuseront un éclairage minimum pour éviter une ambiance sombre et surchargée. Continuer la lecture

Les paradis du loft

Souvent créé dans un bâtiment industriel désaffecté, le loft offre un immense espace ouvert à décorer, une seule pièce dont la dimension tourne autour de 500 mètres carrés, avec une hauteur sous plafond jusqu’à trois mètres et plus.

Peu de portes, peu de murs, souvent pas du tout. Une vague de lumière naturelle venant des longues fenêtres verticales le long du mur inonde l’espace central. À ces fenêtres s’ajoutent parfois une façade entièrement vitrée, des puits de lumière ou des fenêtres sur le toit.

iStockphoto
iStockphoto

Partout des colonnes et des poutres de bois ou d’acier, des surfaces de béton, de briques et de métal. Et abandonnés sur les lieux des vestiges qui rappellent le passé du bâtiment : poulies, caisses de bois, plateforme, lavabo géant, rails, conduits de climatisation, table en acier, cheminée surdimensionnée.

Que fait-on dans ce décor peu raffiné? On aménage son petit chez soi pour y vivre.

Les travaux de nettoyage terminés, on passe à l’action. Le plus souvent, les propriétaires conservent les traces de l’ancienne vocation du bâtiment à des fins décoratives. C’est le propre du loft. C’est ce qui le distingue du penthouse.

Si des cloisons sont requises pour une certaine intimité, elles doivent se faire le plus discrètes possible pour ne pas briser la continuité de l’espace et la vague de lumière. Voilà pourquoi les murs entiers se font rares. Ou bien les aires sont regroupées par deux, exemple le salon avec la salle à manger, ou bien on voit apparaître murets, écrans mobiles, panneaux opaques ou translucides.  

Le loft est le paradis de la couleur. Les propriétaires y ont souvent recours pour diviser l’espace par blocs: une couleur dominante par aire, ou bien une couleur dominante au rez-de-chaussée et une deuxième à l’étage, une mezzanine la plupart du temps. Continuer la lecture