Archives pour l'étiquette air

iStock

Cellier et cave à vin

Le vin se prend bien en toute saison, mais durant les rigueurs de l’automne et de l’hiver, il apporte une chaleur qui lui est propre. Dans ces moments, il a le don de nous réconcilier avec la vie. Pas étonnant que les amateurs de bon vin lui réservent un espace de rangement bien à lui.

ISTOCK
ISTOCK

Certains le rangent dans leur garde-robe. Sacrilège? Pas du tout. Les bonnes bouteilles de vin peuvent s’entreposer partout à condition que l’endroit soit frais, à l’abri de toute lumière, doté d’une température ambiante entre 10 et 15 degrés et d’un taux d’humidité de 55% à 80%. Attention! Toutes ces conditions doivent être respectées à la lettre, tout au cours de l’année. Le vin est sensible et frileux. Il a besoin de stabilité. Le moindre changement peut l’altérer.

Pour assurer cette stabilité, certains amateurs de vin ont recours à un mini-climatiseur, à un humidificateur, à un refroidisseur de vin et autres appareils après avoir consulté un spécialiste en vin.

Deux autres conditions s’imposent: le vin doit être soustrait à toute vibration et l’air qu’il respire doit être pur. Donc, prière d’éviter le garage comme espace de rangement. Continuer la lecture

Un mur végétal de 400 pieds carrés

Il paraît que c’est le plus important du genre au Québec. Il est situé au siège social de l’entreprise Schlüter Systems à Ste-Anne-de-Bellevue, mais tout l’monde se doute que, dans un avenir rapproché, les murs végétaux vont se répandre partout au Québec, même dans les maisons. Ce n’est qu’une question de temps. Aussi bien pour les propriétaires de se renseigner tout de suite sur la pertinence d’un mur végétal.

Rien n’obligeait Schlüter Systems à se doter d’un tel mur puisque le bâtiment a été construit de façon à réduire la facture d’énergie de 65%. L’entreprise visait la certification Or de LEED-NC, nous informe le journal Bâtiment dans son édition de novembre sous la plume de la journaliste Marie Gagnon.

Rien n’a été épargné : isolation supérieure des murs, dalles et plafonds, toiture recouverte d’une membrane réfléchissante, lumière naturelle abondante et fenestration éconergétique, mur solaire, tunnel canadien et géothermie, récupération des eaux de pluie pour alimenter les toilettes, chasse des appareils sanitaires et robinets des lavabos actionnés par des cellules photovoltaïques. Tout y est!

La question se pose.Pourquoi ajouter un mur végétal? Continuer la lecture