Archives pour la catégorie Immobilier PRO

iStock

Correction immobilière en vue?

Le bruit qu’une correction du marché immobilier est en voie de se préparer au Canada a été maintes fois entendu au cours des dernières semaines. Et les sources du bruit sont très crédibles.

Dans son édition de mai, le magazine Maclean  consacre un reportage étoffé sur l’état du marché immobilier au Canada. Conclusion : le marché est devenu hors de contrôle. Et retourner en arrière est impossible. Une correction majeure se dessine.

Autre son de cloche: Continuer la lecture

iStock

Pétition en faveur de l’accès à la propriété

La frustration face aux règles imposées par le ministre Morneau ne dérougit pas. Cette fois-ci, l’organisme Professionnels hypothécaires du Canada invite les consommateurs à protester auprès du ministre par le biais d’une pétition sur le Web.

L’organisme veut canaliser la déception des Canadiens de la classe moyenne vers les députés fédéraux partout à travers le Canada.

Le PDG Paul Taylor explique: Continuer la lecture

iStock

Levée de boucliers contre le cannabis

Les associations de propriétaires d’immeubles locatifs du Québec redoutent la légalisation du cannabis au Canada. Ils entrevoient un tas de nouveaux problèmes que les propriétaires auront à gérer, sans compter l’impact que peut avoir la consommation de cannabis sur la qualité de vie des locataires.

Dès janvier dernier, l’Association des propriétaires d’appartements du Grand Montréal (APAGM) prescrivait à ses membres, en cette période de renouvellement des baux, d’inscrire dans l’avis de renouvellement l’interdiction de consommer du cannabis dans les logements.

Toujours en janvier, la CORPIQ publiait les résultats d’un sondage. On apprenait que 42 % des membres de la corporation se montraient« très inquiets » et 30 % « plutôt inquiets » devant l’éventuelle légalisation du cannabis. Continuer la lecture

iStock

Acheteurs de l’étranger: on reste calme

La Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) tient à rassurer les acteurs de l’univers immobilier: propriétaires, futurs propriétaires, courtiers et autres. Il n’y aura pas d’impact majeur Québec, à court terme du moins, malgré la taxe imposée aux investisseurs étrangers en Ontario.
Continuer la lecture