Le locatif monte, l’unifamiliale baisse

Au Québec, le nombre de mises en chantier baissera de 10% en 2019 par rapport à 2018. Un ralentissement économique, déjà confirmé par plusieurs analystes, et d’autres hausses des taux d’intérêt seront à l’origine de la baisse.

C’est la conclusion du dernier rapport portant sur les prévisions économiques pour 2018-19, dévoilé récemment par l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ).

prévisions locations - Via capitale
iStock

L’analyse du rapport couvre toutes les régions du Québec. Voici d’autres conclusions importantes, citées presque intégralement.

  • Pour 2018, l’APCHQ prévoit 48 500 mises en chantier, soit une hausse de 4 % comparativement à 2017.
  • Les logements locatifs occupent désormais une place de choix, comme Via Capitale le rapportait récemment. Dans les huit premiers mois de 2018, leur construction a progressé de 14 % par rapport à la même période l’an dernier. Or, dans les villes de 50 000 habitants et plus, l’ensemble des mises en chantier a augmenté de 6 %.
  • De 2010 à 2017, l’unifamiliale représentait en moyenne 31 % des mises en chantier dans l’ensemble de la province. Par-contre, elle est passée de 38 % en 2010 à 23 % en 2017. L’APCHQ prévoit que la tendance à la baisse se fixera à 21 % en 2018 et à 20 % en 2019. Parallèlement, la part des appartements devrait augmenter et s’établir à 69 % en 2018 et à 71 % en 2019.
  • Les crédits d’impôt visant à stimuler la rénovation écoresponsable a poussé les investissements à la hausse dans le domaine de la rénovation résidentielle depuis 2013. La croissance se poursuivra si le programme RénoVert est maintenu, soutient l’APCHQ.

Déclaration de François Vincent, vice-président des relations gouvernementales et des relations publiques de l’APCHQ : « Avec des investissements annuels de 29 milliards de dollars, représentant 7 % du PIB du Québec, le secteur de la construction et de la rénovation résidentielles représente un catalyseur économique pour toutes nos régions. Il crée 172 000 emplois directs de qualité et génère des retombées économiques pour les industries connexes. Cette publication permet de dresser un portrait de la situation et de fournir les données économiques pertinentes à la prise de décision des décideurs publics. »

Pour consulter les prévisions économiques, on clique ici. Pour les perspectives par région, on clique ici.

Photo : iStock.com