Les logements locatifs explosent

Selon le dernier bulletin de l’habitation de l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ), les mises en chantier de logements locatifs a connu, dans les six premiers mois de l’année, une hausse de 37% par rapport à 2017.

iStock.com
iStock.com

La statistique confirme une tendance qui se dessine au Québec, surtout depuis l’an dernier. Récemment, le magazine Les Affaires consacrait un reportage sur l’engouement des entrepreneurs envers la construction d’immeubles locatifs, négligée pendant plusieurs années.

Selon le reportage, les nouveaux logements locatifs s’inspirent de deux concepts :

celui des résidences pour personnes âgées et celui de la copropriété. Plusieurs services collectifs se greffent au logement traditionnel: piscine, aire de divertissement, salle d’entraînement, etc.

L’APCHQ estime qu’il s’agit d’une mauvaise nouvelle car le Québec est toujours en période de rattrapage en matière d’accès à la propriété comparativement aux autres provinces canadiennes.

Selon les données du recensement, le taux de propriété au Québec est de 61,3% alors que la moyenne canadienne est de 67,8%. Chez les 25-34 ans, il est de 44,2%. Selon un sondage de l’APCHQ, près de 90% des 19 à 39 ans désirent devenir propriétaires.

Il est tout de même paradoxal que l’explosion de la demande pour logements locatifs se déroule à l’intérieur d’une période de croissance économique exceptionnelle et de taux d’intérêt historiquement bas, malgré les hausses récentes.

Reste que les entrepreneurs ont un certain flair pour deviner les besoins du marché. D’ailleurs, certains analystes prévoient un ralentissement de l’économie l’an prochain. Est-ce la fin d’un cycle économique? De plus, la croissance économique exceptionnelle a pour conséquence d’entraîner les taux d’intérêt vers une hausse pour éviter un effet de surchauffe.

Toujours selon le Bulletin de l’habitation de l’APCHQ, les mises en chantier ont atteint un sommet depuis 2011 au Québec avec une augmentation de 18% au premier semestre de 2018 comparativement aux six premiers mois de l’année 2017. La hausse s’est manifestée dans 12 des 16 régions du Québec. Dans cinq d’entre elles, elle est de 45%.

La copropriété a connu une hausse de 6% de ses mises en chantier par rapport au premier semestre de 2017. Celle des maisons jumelées et en rangée est de 9%, celle des maisons individuelles de 2%.

D’autres données sont disponibles dans le bulletin de l’APCHQ :  permis de construction, permis de rénovation et données sur toutes les régions du Québec, ce qui constitue une première.

Photo : iStock.com