iStock

Opposer l’arbre aux canicules

L’été chaud que nous connaissons se répétera au cours des prochaines années, vu le réchauffement de la planète. Vos meilleurs alliés contre la canicule? Les arbres. Il est temps de penser à long terme.

iStock
iStock

Planter des arbres sur son terrain, c’est sortir le bazooka contre le réchauffement accéléré du climat. De plus, votre qualité de vie augmente de façon exponentielle. Et votre propriété prend de la valeur. Voici des données de nature à vous convaincre.

  • Un grand arbre est assez puissant pour extraire jusqu’à 100 gallons d’eau dans le sol pour ensuite les rejeter dans l’air, autour de votre propriété, en une seule journée.
  • L’arbre absorbe le gaz carbonique et jette de l’oxygène dans l’air. Il canalise le dioxyde de carbone émis par les autos. Il combat donc les gaz à effet de serre. Il réduit la sensation d’étouffement dans un milieu donné. Bref, il évacue l’effet de surchauffe. L’air que vous respirez est plus sain.
  • L’arbre isole la maison de façon naturelle. L’été, si vous le plantez près de la façade sud, ou même ouest, il absorbera une partie de la chaleur, rafraîchissant ainsi l’intérieur de la maison. Sans compter l’ombre qu’il projette sur la propriété.
  • L’arbre est un climatiseur naturel. Il peut réduire les besoins en climatisation jusqu’à 30%.
  • Un arbre augmente la valeur d’une propriété jusqu’à 18%. C’est prouvé.
  • Les racines de l’arbre stabilisent le sol, ce qui contribue à freiner la pollution des eaux.
  • Bien positionné, un arbre peut diminuer la facture d’énergie l’hiver, surtout les conifères. Cela étant dit, on ne plante pas les conifères et les feuillus au même moment de l’année. Ils ont leurs propres caprices.
  • L’arbre est un mur naturel contre le bruit.
  • Les avantages collatéraux sont nombreux et sont prouvés scientifiquement. L’arbre apporte des émotions agréables qui jouent sur l’humeur des gens et réduisent le stress. Les mauvais coups de la vie sont plus faciles à supporter. Contempler un arbre agité par le vent repose l’esprit.
  • Avant tout, vous devez consulter votre municipalité. Certaines espèces sont proscrites. Des règlements régissent la plantation car les obstacles sont nombreux : fils aériens, câbles souterrains, racines trop près d’une façade ce qui représente un danger pour les fondations et le drainage naturel.
iStock
iStock

(Source Tree Canada)

 

Photos : iStock.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page