Bien vieillir chez soi

Nombreux sont les boomers qui remuent ciel et terre pour vieillir dans leur environnement quotidien au lieu de se retrouver dans une résidence pour aînés. Ils disposent désormais d’un atout supplémentaire : la technologie.

iStock
iStock

Une conférence d’envergure réunissant plus de 150 professionnels et décideurs de l’immobilier, de la santé et de la technologie s’est tenue récemment dans la région montréalaise. Intitulée Futur de la santé : longévité et milieux de vie connectés, l’objectif de la rencontre était de repérer les innovations technologiques capables de contrer le danger qui guette les gens voulant vieillir chez soi :

la perte d’autonomie et de mobilité.

Autre sujet abordé durant la conférence: comment la technologie peut-elle réunir les aînés et les autres générations autour d’expériences plurigénérationnelles enrichissantes et bénéfiques pour tous.

Le Collectif TI-Santé a présenté le projet de recherche Bien vieillir chez soiauquel collaborent universités, entreprises et OBNL. L’objectif :  créer l’appartement du futur permettant aux gens de rester seuls plus longtemps à la maison. La phase 1 du projet se déroulera en 2019 aux résidences Le1615 et Le1625 à l’intérieur du Quartier des générations, situé dans l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville.

Déclaration de Lidia Divry, présidente-directrice générale de TechnoMontréal: « Le Collectif TI-Santé identifie et soutient des projets technologiques novateurs de nature « communauté connectée » visant le vieillissement actif de la population. Les projets sélectionnés sont abordés sous quatre grands axes : la prévention; l’autonomie; la mobilité; et la qualité de vie des aînés et de leurs proches. Nous invitons toutes les entreprises intéressées à présenter leur projet et voir comment nous pourrons y greffer de nouveaux acteurs autour. »

Pour en savoir davantage à propos des solutions technologiques et du programme Bien vieillir chez soi, cliquez ici.

Photo : iStock.com