Le secret des familles heureuses

«….et toutes ces plaisanteries que nous étions seuls à comprendre, qui sont le code secret des familles heureuses», écrivait Vladimir Nabokov dans Autres rivages.

iStockphoto
iStockphoto

Jouer avec les enfants génère une quantité industrielle de rires, de plaisanteries  et de bons moments à partager pendant des années. C’est connu: le jeu entre parents et enfants cimentent la vie familiale.

Or, on me rapportait dernièrement qu’à la question : «Combien d’entre vous jouent réellement avec leurs enfants?» Deux couples seulement sur dix ont levé la main. Le psychologue a secoué la tête de dépit: «Pourtant, a-t-il dit, c’est l’exercice le plus efficace pour garder la forme physique et mentale.»

Le commentaire peut paraître exagéré, mais quand y pense, il est plein de bon sens. Avez-vous déjà essayé de suivre vos enfants dans leurs jeux? Cela demande énergie, résistance, souplesse physique et un bon sens de l’adaptation. Bref, jouer avec les enfants nous empêchent de vieillir trop vite.

Si vous faites partie de la majorité des parents qui ne jouent jamais avec leurs enfants, non seulement vous ratez un exercice physique et mental  efficace, mais vous passez à côté de moments inoubliables.

Les enfants se rappellent peu des cadeaux matériels, mais oublient rarement les beaux moments passés avec le père ou la mère.

En guise de cadeau de Noël l’an dernier, mon fils de 24 ans m’a emmené voir un concert rock, celui de Dream Theater.  Dans la carte de souhaits il avait écrit : «Un autre beau moment à passer avec son père.». Récemment,  après une journée à déambuler dans les quartiers de Montréal, il m’a dit : «Merci papa pour la journée.»

Vous avez peu de temps pour jouer avec les vôtres? Dites-vous que ce n’est pas le nombre d’heures consacrées à jouer avec les enfants qui prime, mais la profondeur de votre attention. Vaut mieux quinze minutes par jour et «être tout là» qu’une heure à jouer avec eux, le téléphone intelligent dans une main et le regard ailleurs.

Vous êtes plutôt casanier?  Ou le budget ne vous permet pas de grandes virées à l’extérieur?  Observez bien votre propriété et vous serez surpris de tout ce qu’elle peut vous offrir en matière de jeu et d’espace de jeu.

À découvrir dans le billet de demain : Le secret des familles heureuses (suite)

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone