Les courtiers immobiliers vendent des turnes

iStockphoto LP
iStockphoto LP

Les Français ont toute une panoplie de mots pour désigner une maison: cambuse, bicoque, piaule, chaumière. J’en ai trouvé un nouveau: T-U-R-N-E.

Je feuilletais une traduction française du roman Berlin Alexanderplatz de l’écrivain allemand Alfred Döblin lorsque je suis tombé sur le mot. De par les phrases, je savais qu’il désignait une habitation, mais jamais je n’avais lu ou entendu ce mot. Exemple: «Eva lui tombe dessus un beau jour dans sa turne.» Second exemple: «Il a sa piaule princière à l‘ouest, à côté naturellement il garde sa vieille turne.»

Il y a quelque chose de vachement comique dans ce mot. Et tout de suite des idées de phrases à la québécoise me sont venues à l’idée. Suivez-moi bien.

Voici plusieurs phrases, des déclarations pour la plupart, dans lesquelles j’ai remplacé le mot maison par le mot turne.

  • Tu te rappelles de Ducharme le camionneur? La banque a saisi sa turne.
  • Pas de vacances cette année, les enfants! Il faut rénover la turne!
  • Mais c’est une turne de luxe que vous avez là! (sur un ton ironique, bien entendu)
  • Bonjour monsieur le courtier, j’ai une turne à vendre dans le quartier Pont-Viau à Laval car je déménage à Granby. Tant qu’à y être, pouvez-vous me trouver une turne à Granby?
  • Mon voisin se vante de posséder une turne écologique!
  • Ton hypothèque pour ta turne? Ouverte ou fermée?

Passons maintenant au bulletin de nouvelles à la télé:

  • «À Rivière-du-Loup la nuit dernière, une auto a manqué sa courbe et s’est encastrée dans le mur d’une turne.»
  •  «Dans un souci de protection du patrimoine, le ministère des Affaire culturelles a annoncé aujourd’hui que, dorénavant, les turnes centenaires…»
  • «Les flammes ont ravagé une turne hier à Asbestos.»
  • «Une turne ravagée par des champignons a été démolie hier dans la région de Valleyfield.»

Surprise! Wikipedia n’a même pas d’article pour le mot turne. Bien entendu, vous aurez deviné que l’habitation à laquelle réfère la turne est loin, très loin de la villa ou du palace. Définition du Petit Robert: «Chambre ou maison sale et sans confort.»

Le mot vient du terme alsacien «türn» qui veut dire prison et du mot allemand «Turm» qui signifie tour.

Fin du jeu et bonne fin de semaine tout l’monde.

Photo : iStockphoto LP

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone