Il était une fois Prague…

Ça sent la nostalgie… Ça sent le temps des Fêtes. Les odeurs de cannelle et de sapin éveillent les sens. Les décorations ravivent les souvenirs.

Comme décrit dans le précédent billet « Faire revivre la magie », nous pensions avoir goûté au plus beau marché de Noël européens à Salzbourg en Autriche. C’était avant d’arriver à Prague. Ville multiculturelle et capitale de la République tchèque, Prague est aussi une ville où la musique vibre dans toutes les pierres de la ville.

Horloge astronique de Prague. Photo de Maros sur Wikipedia.

Son marché de Noël a un petit je-ne-sais-quoi de viscéral. Nous y entrons par une allée étroite. Il fait nuit. Au bout de l’allée, nous restons cloués devant la fameuse horloge astronomique médiévale du vieil hôtel de ville de Prague. Un vrai chef d’œuvre qui mérite qu’on s’y attarde.

À quelques pas, la grande place de la vieille ville s’ouvre devant nous. Nos cœurs battent la chamade. Émus nous nous pinçons, certains que nous rêvons. Un gigantesque sapin illuminé et décoré d’énormes boules attire notre regard. À ses pieds, un chœur d’enfants nous fait vibrer au rythme de chants de Noël. En arrière-plan, les clochers de l’église gothique Notre-Dame de Tyn, à notre droite une rangée de boutiques de verre soufflé, de l’autre côté des monuments ancestraux ferment cette place. Pas de montagnes comme à Salzbourg. Mais tous nos sens sont en éveil. On se croit aux temps médiévaux.

Le marteau d’un forgeron accentue le battement de nos cœurs. Des décorations et objets à l’effigie de la ville sont ainsi offerts. L’odeur du fer chauffé avoisinent celles du « punch » (prononcé « pounch »), des sandwichs au bœuf cuit lentement à la broche, des bassines de poissons vivants, des bonbons à la cannelle, des biscuits aux épices. Une maison en pain d’épice grandeur nature pose fièrement à gauche. Des enfants avec leurs parents attendent sagement d’y entrer pour créer leur propre décoration de Noël. Je n’ai pu résister et j’y suis entrée. J’en suis ressortie avec une boule de noël de papier recyclé.

En écrivant ces lignes, j’admire les décorations de nos enfants, des neveux/nièces et celles rapportées de voyage. Depuis des années, nos enfants perpétuent cette tradition et nous rapportent des décorations de Noël des quatre coins du globe. Et à chaque Noël, on raconte l’origine de nos petits trésors en servant des biscuits et du « punch » qui embaume la maison et égaie nos cœurs.

Il était une fois un ange en bâtonnets de bois de Salzbourg et une boule en verre soufflé de Prague acheté dans un marché de Noël

*Les liens vers des photos du Marché de Noël de Prague ne sont pas nécessairement de 2006

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone