Créer de l’espace pendant vos vacances!

Vous étouffez dans votre cuisine ou votre salle à dîner? La famille s’agrandit? Il vous manque une pièce pour travailler, créer ou vous reposer? Pourquoi ne pas profiter de vos vacances pour agrandir la maison?

Des amis à moi ont creusé le sous-sol de leur duplex afin de gagner quatre pièces et demi. Il va sans dire que les rénovations de cette envergure exigent les services de professionnels dans le domaine qui respecteront les règles de l’art. Vous éviterez ainsi les poursuites lors de la revente de la maison.

Afin de planifier judicieusement vos travaux, voici quelques conseils de l’Association provinciale des constructeurs d’habitations du Québec (APCHQ) tirés de leur communiqué de presse au sujet du Guide des bonnes pratiques en rénovation – Un agrandissement bien réussi.

Première étape : bien cerner nos besoins.

«Par exemple, dit l’APCHQ, si vous souhaitez donner un peu plus d’aisance à la cuisine en la prolongeant de quelques mètres, une fondation sur pieux, bien arrimée à la structure existante, fera sans doute l’affaire. Vous pouvez également opter pour une fondation de béton avec vide sanitaire, plus stable, mais aussi plus coûteuse. Par contre, si vous désirez agrandir à la fois le sous-sol et le rez-de-chaussée, la fondation de béton pleine hauteur s’impose et, avec elle, d’importants travaux d’excavation qui feront grimper la facture.»

Je vous parlais des règles de l’art précédemment. Celles-ci doivent correspondre entre autres aux règlements et restrictions du plan d’urbanisme de votre municipalité.

«Certaines municipalités n’autorisent qu’un certain pourcentage d’occupation sur le terrain, rappelle André Gagné, directeur de l’expertise technique de l’APCHQ. Vérifiez aussi les hauteurs permises ainsi que les types de parement autorisés. Vous éviterez ainsi de coûteuses déceptions.»

Étape primordiale : faire appel à un professionnel du bâtiment pour préparer vos plans et devis comme le souligne l’APCHQ. «En plus d’assurer l’insertion harmonieuse de l’ajout en fonction de l’architecture de votre résidence, il déterminera les contraintes techniques qui permettront un agencement réussi avec l’existant. D’ailleurs, la municipalité exigera un plan détaillé de votre projet avant de délivrer le permis de construction.»

Prochaine étape : établir un budget réaliste. Prenez le temps de faire faire des soumissions. Le professionnel devra tenir compte de l’état des planchers, murs, toitures, plomberie et chauffage existants de manière à assurer le meilleur arrimage possible avec les nouveaux matériaux. L’environnement extérieur, l’accès au site et la composition du sol devront être inspectés.

«La soumission qu’il vous présentera détaillera les principaux éléments de l’agrandissement et précisera les sommes qui y sont assorties. Si vous acceptez la soumission, un contrat d’exécution, décrivant les rôles et responsabilités de chacun, les travaux à exécuter, les modalités de paiement, la date de livraison et les exclusions, sera conclu.»

Bonne vacances ! Oups ! Bonne rénovation !

Info : www.apchq.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone