Copropriété : la lumière au bout du tunnel?

Vous réclamez un changement dans la manière de faire en ce qui concerne la gestion d’un condo?  Parce que vous n’en pouvez plus tellement c’est devenu compliqué?
Un peu de patience encore. Le processus de changement est solidement enclenché.

Cet été, un rapport sera remis au gouvernement Charest. Il contiendra des pistes de solution issues d’un forum tenu le 11 mai dernier au Hilton Garden à Montréal, auquel participaient des professionnels de l’immobilier membres d’organismes comme la Fédération des chambres immobilières, la Régie du bâtiment du Québec, l’Association provinciale des constructeurs  d’habitations du Québec, le Bureau d’assurance du Canada et bien d’autres.

Ces organismes étaient chargés de trouver des solutions à partir d’une masse de données acquises lors de cinq journées de consultation tenues auprès des citoyens au cours du printemps dernier, à Montréal et à Québec.

Citoyens et citoyennes, souvent copropriétaires ou administrateurs de condos, sont venus raconter leurs malheurs et leurs mauvaises expériences aux sept membres du comité consultatif mis sur pied par le gouvernement.

Photo Brendel Wikipedai

Exemples de témoignages: manque d’information de la part des vendeurs et des promoteurs, absence d’états financiers, manque d’engagement de la part des copropriétaires, insuffisance des fonds de prévoyance, copropriétés vieillissantes, incompétence de certains administrateurs, dépenses folles pour l’entretien de l’immeuble, un certain laxisme face à l’application de la loi,  déficience des plans de garantie, frais judiciaires accablants, harcèlement autant de la part des copropriétaires que des administrateurs et, comme le souligne le comité consultatif, « l’importance d’avoir des gestionnaires formés voire même la présence d’un tiers non intéressé qui agirait à titre d’administrateur ainsi que la cumulation de procurations pour l’obtention de la majorité des voix lors des assemblées. »

Bref, tout le monde se dit victime d’abus et réclame davantage de protection de la part du gouvernement.

Avec le boom de construction que connaît la copropriété, Québec n’avait plus de choix de bouger.

Ces démarches sont une initiative du ministère de la Justice du Québec, en partenariat avec la Chambre des notaires du Québec. Vous pouvez suivre l’évolution du dossier au www.journeesdeconsultationsurlacopropriete.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone