1000 idées pour prévenir les accidents à la maison

iStockphoto LP
iStockphoto LP

Emy, qui aura deux ans en mars, m’observait. Je tentais de mettre le paravent en équilibre en déployant les trois panneaux. Je me suis détourné cinq secondes pour je ne sais quelle raison. Puis tournant la tête, je vis Emy tirer le paravent, le sourire aux lèvres. Le paravent se dirigeait vers le sol. Je l’ai saisi juste à temps. Sinon, ma conjointe l’avait sur la tête.

Ma conjointe et moi, nous nous sommes regardés. Non mais, avait-on l’air de se dire, pas moyen de regarder ailleurs, ne serait-ce que trois secondes! C’est toujours comme ça quand on a un enfant en bas âge entre les pattes. Il faut toujours, toujours, toujours les surveiller ces petits monstres.

Ce n’était qu’un paravent, c’est vrai, mais l’incident nous rappelait que, dans une maison, il ne faut jamais sous-estimer la vitesse d’exécution d’un enfant. Un moment de relâche et on se dirige peut-être vers un accident domestique.

Quelques jours après l’histoire du paravent, j’ai repéré un bouquin à la Grande Bibliothèque intitulé: 1000 idées prévenir les accidents domestiques. Je l’ai feuilleté jusqu’à la dernière page. J’ai été agréablement surpris.

Le guide est vraiment complet. Tout y est, comme si l’auteure Isabelle Louet avait patiemment pris des notes pendant des années d’observation. Dans son livre, elle traverse toutes les pièces de la maison en signalant  les accidents susceptibles de se produire et ce qu’on doit faire pour les éviter. L’extérieur n’y échappe pas non plus, comme le jardin ou autour de la piscine.

Outre les conseils classiques que tout l’monde connaît, on sursaute parfois devant certains avertissements auxquels, je pense, peu de gens auraient songé. Moi le premier. Ou on y songe pour ensuite les oublier rapidement.

Au salon par exemple, vaut mieux fixer l’écran télé au mur, affirme l’auteure. Si on choisit de le déposer sur un meuble, on doit s’assurer que celui-ci est stable et loin de toute «voie de circulation».

Vous voulez un avant-goût pour la cuisine? Ne pas cacher les bonbons au-dessus du frigo ou à un autre endroit surélevé. Un enfant, ça grimpe et ça observe. Il est préférable de les cacher ailleurs dans un endroit bien dissimulé et inaccessible.

J’ai souri en lisant l’avertissement de Mme Louet concernant la chambre à coucher.  Évitez les chauffages d’appoint en continu la nuit, dit-elle, vaut mieux une couette supplémentaire. Inutile d’expliquer pourquoi. Cela tombe sous les sens.

Pour la salle de bain, l’auteure nous dit qu’il serait plus sage d’éviter d’utiliser sa tablette graphique dans le bain si l’appareil se charge simultanément. Cela semble évident, mais un tas de gens traînent leur tablette graphique partout de nos jours, tellement qu’ils peuvent parfois oublier où ils se trouvent.

Des conseils comme ça, il y en a plein le bouquin! Ils touchent le foyer à éthanol, les rideaux,  le garage et bien d’autres sujets. Ils s’adressent autant aux adultes qu’aux enfants évidemment.

Mme Louet nous signale qu’en France, un accident domestique se produit toutes les trois minutes; 12 000 personnes meurent chaque année et les accidents domestiques sont la première cause de mortalité chez les enfants de 0 à 4 ans.

Revenons à la petite Emy. Les jours précédant l’histoire du paravent, sa mère avait dû déposer le fer à friser un moment pour se moucher. Emy a sauté sur le fer. Ce fut cris, pleurs et «béquer bobo» pendant des jours. Le temps que la plaie cicatrise.

Référence: 1000 idées prévenir les accidents domestiques, Isabelle Louet, éditions Massin, , 2013, 79 pages

Photo : iStockphoto LP

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone