iStock

Vivre chez soi très longtemps

Rares sont ceux et celles qui veulent finir leurs jours dans une maison de retraite. On veut vivre dans sa maison le plus longtemps possible. On peut y parvenir à condition d’éliminer les risques d’accident et d’économiser l’énergie qui nous reste. Via Capitale vous fournit de nouvelles idées.

Des chercheurs ont inventé un système de marches pour faciliter l’utilisation de l’escalier. Chaque marche est dotée de ressorts et de capteurs de pression. Lorsque la personne descend l’escalier, le poids de son corps écrase le ressort, créant une énergie qui reste stockée. En remontant l’escalier, le pied de la personne libère l’énergie. Lu dans un article de LaPresse.ca: «Les chercheurs ont calculé que ces marches, en libérant l’énergie stockée, permettaient de réduire de 37% l’effort sur les genoux en montant l’escalier.»

iStock
iStock

Cette invention permet d’épargner l’utilisation des articulations des genoux et des chevilles. Impossible de dire pour le moment quand le système à ressorts sera commercialisé.

Un conseil: optez pour des meubles en vannerie (rotin, osier, bambou) lorsque vos forces commenceront à diminuer. Non seulement ils sont résistants, mais ils sont surtout très légers, donc facile à déplacer. De plus, de par leur structure à claire-voie, ils laissent la lumière circuler et agrandissent l’espace d’une pièce.

La qualité de l’éclairage doit être une priorité. La fenestration doit permettre une utilisation maximale de la lumière naturelle. C’est pourquoi le choix de la dimension et de l’emplacement des fenêtres est d’une importance capitale. L’éclairage artificiel est un éclairage d’appoint. Croire qu’il peut se substituer à l‘éclairage du jour est une erreur.

Plus l’éclairage d’une pièce est bien équilibré, plus les risques de chute sont réduits. Munir l’escalier de lampes encastrées est une excellente idée.

Investissez dans un système de ventilation mécanique. Les normes de construction s’orientent de plus en plus vers la maison passive, ou à énergie zéro. Cela veut dire étanchéité et isolation à toute épreuve. L’air aura donc besoin d’être renouvelé sur une base continuelle. Un air de qualité prolonge la vie chez soi en diminuant les risques de maladie.

Surveillez les progrès de la domotique qui consiste à rendre la maison de plus en plus autonome. Les pertes de mémoire seront bientôt compensées par des dispositifs intelligents.

Et n’oubliez pas que toute surface au sol doit être antidérapante. Il faut donc écarter les tapis amovibles.

Photos: istock.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page