iStock

Votre maison est-elle solaire passive?

La question semble complexe, mais la réponse est très simple. Une maison solaire passive emmagasine le maximum d’énergie libérée par le soleil. Cela nécessite une série de petits gestes quotidiens.

Comme nous sommes en hiver, on voit l’avantage immédiat : la réduction de la facture de chauffage. Mais l’objectif est beaucoup plus ambitieux.

Si vous vous apprêtez à vous faire construire une maison, vous êtes en position idéale pour faire de votre propriété un modèle qui se rapproche de la maison solaire passive. Car tout est à faire. Vous n’avez rien à modifier.

L’élément central, ce sont les fenêtres. Elles doivent être nombreuses et orientées de façon intelligente. Il faut déterminer l’angle du rayonnement par rapport aux fenêtres. Rappelez-vous que le soleil du midi est plus bas l’hiver que l’été.

Fait à noter : il est préférable d’avoir de grandes fenêtres qu’une série de petites fenêtres éparpillées. Et les grandes fenêtres doivent avoir une surface vitrée exempte de carreaux. C’est une question d’efficacité. De plus, les fenêtres doivent comporter un triple vitrage.

Il existe des maisons qui se réchauffent exclusivement avec l’énergie du soleil, sans système de chauffage et sans panneaux solaires. Ces maisons sont de véritables maisons solaires passives. Elles ont atteint la perfection.

Évidemment, personne d’entre vous ne dispose d’une telle maison. Par contre, tendre vers la maison solaire passive est déjà une démarche efficace pour améliorer la santé des occupants et participer à la lutte contre le réchauffement climatique.

Pour y parvenir, il faut multiplier les gestes quotidiens et orienter les travaux de rénovation en conséquence :

  • ouvrir rideaux et stores au maximum le jour et les fermer la nuit,
  • obtenir une isolation et une étanchéité parfaite,
  • structurer l’espace intérieur en conséquence,
  • accorder temps et énergie à l’aménagement paysager,
  • opter pour des matériaux qui captent et redistribuent la chaleur à l’intérieur, comme le béton et les briques.

La maison solaire passive est un sujet beaucoup trop riche en informations pour ne lui accorder que quelques lignes. Nous vous invitons à consulter le site d’Écohabitation. De la lecture passionnante vous attend pendant les longues soirées d’hiver.

Photo : istock.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page