Plex, maison ou les deux?

iStock
iStock

Certains vendent leurs immeubles à revenu car ils doivent consacrer leurs heures de loisir à la fois à leurs enfants, qui n’arrivent pas à joindre les deux bouts financièrement, et à leurs parents vieillissants qui exigent temps et argent.

D’autres s’en départissent parce qu’ils n’ont plus la patience de faire face aux nombreux désagréments que peut apporter la possession d’un plex.

D’autres les vendent car ils ont dû effectuer un choix difficile dans leur façon de vivre à la suite de l’apparition d’une maladie grave.
Se départir d’un immeuble à revenu est une décision difficile à prendre. Encore faut-il avoir fait le tour de la question avant de prendre une décision.

La journaliste Isabelle Ducas nous racontait en novembre dernier, sur Cyberpresse,  l’histoire de Nadia et de Steve qui jonglent avec l’idée de vendre leur quadruplex, situé à Québec, afin de combler leur retard dans la constitution d’un magot en vue de la retraite qui approche.

iStock
iStock

Le couple occupe un logement dans leur quadruplex, qui n’est pas encore entièrement payé. Ils songent à acheter une maison unifamiliale en banlieue. Faut-il conserver le plex ou le vendre pour obtenir un REER plus solide? Grosse décision à prendre, d’autant plus que Nadia et Steve sont dans la quarantaine.

Autre donnée dont il faut tenir compte en effectuant les calculs: Nadia travaille à domicile.

Un spécialiste de la planification financière fait le calcul au profit du couple. Tout est clairement expliqué en plusieurs paragraphes. Les chiffres sont là, les arguments aussi.

Quel est le conseil du spécialiste? Nadia et Steve doivent-ils vendre ou ne pas vendre leur quadruplex? À vous de lire l’article.

Photos: istock.com