Offensive contre l’asphalte au Québec

Pour vous montrer le sérieux du combat contre le choix de l’asphalte comme revêtement au sol, nul autre que le Fonds vert du Québec appuie financièrement le projet Sous les pavés, qui a pour but de « désasphalter » les villes québécoises.

iStock
iStock

On vous a parlé récemment de la nécessité d’écarter l’asphalte comme choix de revêtement au sol pour votre propriété. Les désavantages sont trop nombreux. Le matériau est honni par les écologistes. Suffit de marcher dans la rue par temps de canicule, comme celle de cette semaine, pour sentir toute l’odeur désagréable qui se dégage de l’asphalte, sans compter la chaleur qui s’y emmagasine.

Récemment nous apprenions que le Centre d’écologie urbaine de Montréal (CEUM), à travers son projet Sous les pavés, fait pression sur l’Hôtel de ville de Montréal, et ailleurs au Québec par l’entremise de partenaires, pour arracher l’asphalte dans l’espace public.

Le CEUM veut ajouter des espaces de verdure dans le but d’éliminer les îlots de chaleur et de permettre aux eaux de pluie de pénétrer directement dans le sol au lieu de surcharger les conduits souterrains municipaux. Le projet Sous les pavés représente un joueur de plus dans la lutte contre l’accélération des changements climatiques.

Déclaration de Véronique Fournier, directrice générale du CEUM: « Sous les pavés invitera les citoyens à s’engager activement à trouver des solutions de rechange à l’asphalte Par l’aménagement d’infrastructures vertes, l’infiltration de l’eau dans le sol augmente, ce qui recharge l’eau souterraine et rafraîchit les quartiers. Non seulement Sous les pavés augmente la résilience des villes, c’est aussi une question de bien-être pour les communautés! ».

Parmi les désavantages de l’asphalte, explique le CEUM, il faut ajouter une augmentation de coûts pour les compagnies d’assurances, les gouvernements et les citoyens.

Vous vous demandez par quoi remplacer l’asphalte sur votre terrain? Voici la réponse des experts d’Écohabitation :

« Si la zone où vous allez retirer l’asphalte ne reçoit pas de circulation automobile, vous pourriez simplement planter un couvre-sol qui nécessite peu d’entretien. Par contre il faut savoir que, sous l’asphalte, on peut retrouver jusqu’à 18 pouces de gravier. Certaines plantes peuvent être plantées directement dans ce médium, mais pas n’importe lesquelles! Renseignez-vous auprès de votre pépinière.

« Si au contraire votre automobile va traverser la zone en question, un pavé alvéolépermettra la croissance de végétation et le drainage des eaux, tout en apportant un soutien structurel. D’ailleurs, avec un pavé perméable, nul besoin de conserver une partie de l’asphalte !

Dream house.
Dream house.

« Il existe plusieurs types de pavés alvéolés, dont des grilles en plastique recyclé, en caoutchouc ou encore en béton. Ce sont toutes des options valables.

« Les thyms serpolet et laineux sont d’excellents couvre-sols pour planter dans les pavés ou entre des dalles. Votre pépiniériste pourra vous faire d’autres suggestions.  Le gazon est bien sûr à éviter : il nécessite beaucoup d’entretien, et son arrosage en été est en bonne partie responsable du fait que la consommation d’eau des québécois double pendant cette saison. »

Photo : iStock.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *