Thumbnail for post #19842

Trucs et astuces pour peinturer les pièces de la maison efficacement

Chaque année (surtout l’été), des centaines de personnes sortent leur talent de peintre pour égayer leur maison ou leur appartement de couleurs, certes, mais le résultat final n’est pas toujours joyeux…

Heureusement, si vous n’êtes pas doué à prime à bord dans le domaine, sachez qu’il est possible de vous améliorer en suivant ces quelques conseils de pro!


Rouleau ou pinceau : on ne les choisit pas au hasard

Tout d’abord, sachez qu’il existe des rouleaux ou des pinceaux universels. Mais pour un résultat idéal, mieux vaut les choisir en fonction du type de peinture. Le rouleau à poils mi-longs pour les peintures au fini mat; les rouleaux à poils ras pour les peintures au fini lustré, les pinceaux plats pour les coins des murs et les plinthes; et les pinceaux ronds pour les moulures. Aussi, on s’assure qu’ils soient de qualité et qu’ils ne perdent pas leur duvet disgracieux en roulant!

Bien brasser

Si cela fait plusieurs jours que vous avez acheté votre peinture, sachez qu’il est important de bien la secouer avant utilisation. En effet, des grumeaux ou résidus flottent peut-être à la surface ou en profondeur, ce qui pourrait paraître lors de l’application. Vous pouvez brasser le contenant à l’aide de vos bras ou tout simplement avec un bâton de bois.

Éviter les traits trop verticaux

Pour peinturer de façon uniforme et sans trait, il est recommandé d’étendre la couleur en traçant la lettre « W », puis en poursuivant avec des coups un peu plus verticaux (mais tout de même légèrement obliques).

Ne pas mettre trop de peinture sur le rouleau

Tout bon peintre néophyte fait cette erreur : pour finir la corvée de peinture rapidement, il met beaucoup trop de peinture sur le rouleau en se disant qu’il n’aura qu’à l’étendre. Mauvaise idée! Cela paraîtra après le séchage, comme si les couches étaient trop épaisses.

Opter pour un ruban-cache de qualité

Les débutants devraient toujours utiliser du ruban-cache pour protéger les murs voisins qui n’auront pas la même couleur. Ainsi, dépasser ne sera pas une catastrophe! Par contre, certains produits sont de si piètre qualité que la peinture s’infiltre : mieux vaut ainsi dépenser quelques dollars de plus et éviter ce problème!

Garder un linge humide tout près

Vous avez fait une éclaboussure? N’attendez pas qu’elle sèche! Gardez toujours à portée de main un linge humide ou des cotons-tiges pour réparer les erreurs. Ce détail vous paraît peut-être anodin, mais vous verrez que votre linge humide deviendra votre meilleur ami lorsque vous entreprendrez les travaux!

Un mur à la fois

Notre dernière astuce : peinturez un seul mur à la fois (découpage au pinceau suivi du rouleau). Pourquoi? Parce qu’étonnamment, cette méthode fera paraître le temps moins long puisqu’il y aura une diversité dans les gestes posés.

Quelle est la température idéale pour peinturer?

Au Québec, il est fréquent de devoir peinturer en pleine canicule, mais c’est loin d’être la température idéale! Dans un environnement très humide ou dans une maison très chaude en hiver, la peinture risque d’être difficile à appliquer puisqu’elle sera plus collante. De plus, elle prendra un temps fou à sécher. La température parfaite est plutôt celle connue au printemps ou en automne, ou par temps doux. Dites-vous qu’une brise doit être perceptible lorsque les fenêtres sont ouvertes. 

Vous avez encore peur de vous lancer? Pourquoi ne pas regarder des tutoriels sur Internet? Bonne chance!

Toutes les images de cet article proviennent de https://depositphotos.com.