Des murs remplis d’eau

Le succès que connaît le Pacte de transition au Québec montre que les gens sont de plus en plus prêts à aborder le virage vert. En matière d’isolants, les matériaux sains sont nombreux, comme nous l’avons déjà mentionné. Un autre est près de s’ajouter : l’eau.

iStock
iStock

Cela paraît fou. Comment une telle masse fluide et lourde peut-elle servir d’isolant à un bâtiment, en l’occurence une maison? Comme la terre et la pierre, l’eau est un matériau parfaitement écologique. Difficile de trouver mieux. Mais remplir les murs d’une maison d’eau?

Un inventeur hongrois a procédé à des tests récemment. Un petit bâtiment lui sert de lieu d’expérience. Les résultats sont prometteurs. Son idée séduit de nombreux architectes et promoteurs.

L’agence France-Presse nous décrit à quoi ressemble le projet: « La plupart des murs du bâtiment sont des panneaux de verre doublés, dont les intervalles sont remplis d’eau. Exposée au soleil, celle-ci absorbe la chaleur, à la manière d’une batterie de voiture qui se charge en roulant. L’eau restitue cette chaleur quand le temps devient froid, à la manière d’un convecteur. Le besoin de sources de chauffage extérieures, et donc la consommation d’énergie, sont limitées d’autant. La conception de la «maison en eau» permet aussi une isolation parfaite, bien que ses murs ne mesurent que cinq centimètres d’épaisseur – une économie supplémentaire, cette fois en matériaux de construction. »

L’inventeur explique :« Il n’existe aucune autre structure dans laquelle vous soyez complètement entouré de volumes d’eau reliés entre eux. Et cette eau, en utilisant ses propriétés naturelles, est capable de déplacer l’énergie là où elle est nécessaire. Elle absorbe, stocke, chauffe, refroidit, et équilibre la température intérieure.

C’est dans la culture japonaise que l’inventeur hongrois, qui travaille au projet depuis dix ans, a puisé son inspiration, comme le raconte l’article de l’agence France-Presse.

Photo : iStock.com