Récemment, une nouvelle procédure a été introduite dans le fonctionnement des audiences de la Régie de logement du Québec, du moins dans certains tribunaux: la visioconférence.

La visioconférence permettra aux régisseurs de consacrer leur temps précieux à l’écoute des doléances, à distance, au lieu des interminables déplacements. Les régions concernées sont l’Abitibi-Témiscamingue, le Bas-St-Laurent, la Côte-Nord et la Gaspésie.

Si elle applaudit l’initiative de la Régie, la Corporation des propriétaires immobiliers du Québec (CORPIQ) ne croit pas que la nouvelle mesure ne réglera quoi que ce soit face au problème de fond, soit les longs délais d’attente qui affectent propriétaires et locataires.[……]

Read more

[caption id="attachment_11841" align="alignright" width="260"]iStockphoto iStockphoto[/caption]

La veille du dépôt du budget 2015-2016 du gouvernement Couillard, l’Association des propriétaires du Québec (APQ) sortait les crocs en diffusant un communiqué de presse dont les premiers mots ressemblaient à un ultimatum: «Le gouvernement attendra-t-il qu’un immeuble s’écroule ou va-t-il soutenir le domaine locatif?»

Le reste du communiqué reprenait des griefs de longue date: désuétude de la méthode de fixation du loyer, vieillissement du parc locatif, concurrence déloyale provoquée par le programme Accès-Logis.

Sur ce dernier point, l’APQ écrivait: [……]

Read more