iStock

Le cocooning écologique

Au delà des matériaux sains et durables et de la récupération et du recyclage, et toujours dans le cadre d’une vie plus saine et de la lutte contre l’accélération du changement climatique, à quoi peut bien ressembler le cocooning écologique? Grosso modo à ceci.

  • Un torrent de lumière naturelle se déverse à l’intérieur dès l’ouverture des stores ou des rideaux car la fenestration est généreuse. On ouvre les fenêtres aussi souvent que l’on peut.
iStock
iStock
  • Après le lever du corps, on roule le couvre-lit jusqu’au pied pour laisser l’air du matin rafraîchir les draps et chasser les acariens. Le lit sera fait plus tard.
  • On boit l’eau du robinet et non l’eau embouteillée. On évite le plastique dans l’achat de matériel, comme les bouteilles ou les contenants de nourriture à apporter. Parce que des tonnes de plastique sont jetées chaque année dans les océans. Tellement que six continents de plastique ont vu le jour sur la mer. L’un d’eux est grand comme le Québec. Il flotte au large de la Californie. La guerre contre le plastique est loin d’être gagnée.
  • Peu de jouets neufs, mais beaucoup de jouets recyclés, souvent donnés par d’autres familles du quartier. Aucun meuble dans la chambre des enfants ne contient de COV ou autre polluant, comme tous les meubles de la maison d’ailleurs.
  • L’eau de pluie venant de la citerne enfouie sous la terre sert entre autres à arroser les plantes et les fleurs poussant sur le toit vert.
  • On balaie l’entrée du garage au lieu de l’arroser. Et la tondeuse fait partie de la nouvelle génération, moins énergivore, qui n’a rien à voir avec les super polluantes d’autrefois, munies d’un moteur à deux temps qui créait, en l’espace d’une heure, autant de smog qu’une auto avalant plus de 300 kilomètres.
  • Une bonne partie des aliments sur la table proviennent de la région. Durée de transport limitée, donc quantité de gaz à effet de serre (GES) limitée.
  • On évite dans la mesure du possible les achats livrés à domicile. Si on peut le faire à pied ou en transport en commun, tant mieux!  
  • Un bain de temps en temps dans la baignoire pour mieux relaxer, c’est bien. Le reste de la semaine, c’est la douche. Pas de gaspillage d’eau!  
  • Avant de passer au lit, on vérifie si tous les appareils informatiques ont été éteints et débranchés, histoire d’éviter les charges fantômes. Durant la soirée, on éteint les lumières à mesure que l’on quitte une pièce.  
  • Des panneaux solaires ou une éolienne domestique? Si le budget le permet, tant mieux! D’autant plus que les prix baissent continuellement.
iStock
iStock
  • Tirer la chaleur de la terre vers l’intérieur de la maison à l’aide de tuyaux, d’une pompe et d’un plancher chauffant pour un air plus chaud l’hiver et plus frais l’été? C’est possible. C’est le miracle de la géothermie. Très tentant, n’est-ce pas? Plutôt coûteuse à l’installation, mais on se retrouve avec une facture d’énergie allégée pendant des années. Soyez à l’affut. Les coûts vont diminuer.  

À tous les adeptes de cocooning, à savoir ceux et celles qui aiment vivre à la maison, on vous souhaite un bon cocooning écologique.

(Source : Équiterre)

Photos: iStock.com