Vue d’en haut

Est-ce que le fait de passer sa tendre enfance au 2e étage d’un lit superposé développe l’intelligence visuelle spatiale[1]? Je n’ai pas trouvé de réponse à cette question. N’empêche que le fait de se représenter le monde sous un autre angle devrait aider. Chose certaine, quand on évoque un lit superposé, les anecdotes fusent.

Au fait, les lits superposés créent toutes sortes de souvenirs, des bons aux moins bons.
Commençons par les camps de vacances où les lits de bois survivent aux passages de nombreux vacanciers de tout poids et de toute grandeur. Il faut dire qu’ils sont solidement ancrés au plancher et parfois même au mur ces lits, disons, inconfortables. Mais ils résistent très bien aux batailles d’oreiller.

Dans les caravanes ou véhicules motorisés, l’espace entre le lit et le plafond est tellement restreint. Cela fait fuir le claustrophobe ou les grandes jambes qui tentent de se plier pour tenir un livre. Cela peut aussi calmer, ou stresser les personnes qui ont la « bougeotte ». Mais c’est l’idéal pour ceux qui aiment se sentir « enveloppé ».

Source : iStockphoto LP

N’empêche qu’une fois là-haut, on se sent dans un monde à part. C’est comme si on était dans un territoire plus privé qu’avec un lit conventionnel. Quand on est petit, on se sent grand, autonome. On monte et descend l’échelle sans tomber! Du moins, c’est comme ça que je me sentais enfant. Et je ne suis pas la seule. Au chalet, on s’obstinait pour savoir qui allait coucher au 2e étage.

Dans une chambre, remarquez que le lit superposé longe souvent un mur. N’allez pas croire que le mur peut servir de barrière de sécurité aux enfants. Une barrière doit être présente sur tous les côtés du lit selon toute logique. Mais la logique des uns ne sera jamais celle des autres.

Il aura fallu plusieurs morts (tête coincée, enfant étranglé, fracture du crâne, etc.) avant d’établir des normes de sécurité.

Sur le site de Santé Canada, vous pouvez consulter gratuitement une liste de conseils de sécurité concernant les lits superposés.

Vous rappelez-vous le billet de l’an dernier: « Arguments pour que votre ado se ramasse[2] » ? On vous citait la recommandation de ne pas laisser les vêtements au sol afin d’éviter l’accumulation d’humidité. Eh bien en lisant les conseils de sécurité pour un lit superposé, vous allez trouver un autre argument écrit noir sur blanc pour que votre enfant se ramasse.

Après avoir lu les conseils, vous vous direz sûrement que la photo ci-jointe a été prise ailleurs qu’au Canada. Ou bien que le lit est d’une solidité à toute épreuve.

Dernier conseil: ne mettez pas un lit à côté du lit superposé si vous ne voulez pas que les enfants sautent de haut en bas. Ils ne pourront résister à la tentation!

Espérons que tous ces conseils ne vous empêcheront pas d’acheter un lit superposé. Beaucoup d’enfants adorent avoir leur petit territoire près des étoiles. C’est là qu’ils tireront des plans sur la comète. Et qui sait si un de ces plans ne deviendra pas réalité.

[1] Forme d’intelligence selon Gardner (1983)
[2] Billet du 24 juin 2011

Source photo : iStockphoto LP

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone