Un demi-million oublié au fond d’un tiroir

Mes filles rechignaient ou fuyaient quand c’était l’heure du ménage, mais jamais pour faire le « grand » ménage du printemps. Elles m’en parlent encore aujourd’hui. Pourquoi selon vous? Parce que je les payais? Non. Ou devrais-je dire, d’une certaine façon, oui. Je leur permettais de garder l’argent qu’elles trouvaient dans les poches de manteau, de sac à main, de sac de voyage, de sac de sport, etc. Je riais à tous les cris qu’elles poussaient. Elles venaient me montrer leurs trouvailles, les yeux ronds et brillants de plaisir. Je vous entends penser… Vous pensez que je faisais exprès de laisser l’argent là? Eh bien non. Du moins, pas les premières années.

Une Ontarienne a aussi fait une découverte fort excitante en faisant son ménage de printemps récemment : elle a trouvé un billet de loto. Le billet expirait dans moins d’un mois et il valait un demi-million!!!

Alors, si vous pensiez faire comme moi et permettre à vos enfants de garder ce qu’ils trouvent en faisant le ménage, pensez-y deux fois!

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone