L’union fait la force!

Source: iStockphoto LP

Le p’tit dernier part loin de la maison pour des études supérieures à l’université. Où va-t-il loger? Recherche après recherche, il constate que les loyers sont trop chers. Le jeune n’a pas les moyens. La famille se réunie. Ils font une remue-méninge (brain storming). Personne n’est fortuné dans la famille. Mais peut-être que si…

Si… ils unissaient leurs avoirs, ils pourraient acheter une maison. Mais il manque encore de revenu. Pourquoi ne pas acheter une grande maison avec plusieurs chambres? Eh bien, c’est ce qu’ils ont fait! Une belle grande maison à sept chambres les attendait à trois rues de l’université.  Pas de transport à payer!

Ils louent six chambres. Toute la famille entre dans ses frais. Et le p’tit dernier est heureux. De plus cela lui apprend à gérer une mini-entreprise. Il collecte les loyers. Il répond aux demandes des locateurs. Il apprend à vivre en communauté. Et à « dealer » avec le genre humain. Sans oublier les imprévus.

Avant de se lancer dans l’aventure, ils ont lu le règlement municipal sur la salubrité et l’entretien des logements. Par exemple, pour la Ville de Montréal, c’est le règlement 03-096. Voici quelques exemples intéressants :

Au chapitre V, il est question d’entretien. Les planchers de salle de bain et de buanderie commune doivent être protégés contre l’humidité, recouverts d’un fini ou revêtement étanche et maintenu en bon état. Le logement doit rester salubre.

À la section 2, Dispositions spécifiques aux maisons de chambres, on y apprend qu’il faut un WC et une baignoire ou douche dans des locaux séparés par 5 chambres. Si l’une des chambres a sa salle de bain privée, on ne compte ni la chambre ni la salle de bain.

Au chapitre VII, il est stipulé qu’une chambre d’une maison de chambre doit avoir une surface d’au moins 9 m2 et une hauteur libre d’au moins 2 m. Ce ne fut sûrement pas le choix de la famille car le p’tit dernier avec sa crinière mesure 2 m. À moins qu’il aime se faire flatter les cheveux.

Farce à part, je vous invite à lire le règlement sur la salubrité et l’entretien des logements de votre municipalité. Cela alimenterait plus d’un sujet en famille ou entre amis ou entre colloques. Peut-être que vous trouverez que l’union fait la force et que vous vous retrouviez propriétaire d’une maison de chambres !

Source d’information : Ville de Montréal

Source photo : iStockphoto LP

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone